Relation construction de gratte-ciel et crise financière

D’après les travaux réalisés par Andrew Laurence en 1999, on peut établir une relation entre la construction de gratte-ciels importants et l’apparition de crise financière. Donc en sachant que la Chine compte plus de 56 % des gratte-ciels en construction, nous sommes en droit de nous poser des questions sur son avenir économique.

Les buildings les plus importants

Date de réalisation Lieux de construction Hauteur du building Crise financière liée par l’étude
Singer 1908 New York 186,57 Panique de 1907
Metropolitan Life 1909 New York 213 Panique de 1907
Woodworth 1913 New York 241
40 Wall Street 1929 New York 282,5 Grande dépression
Chrysler 1930 New York 319 Grande dépression
Empire State Building 1931 New York 381 Grande dépression
World Trade Center 1973 New York 417 Stagflation des années 70
Sea Tower 1974 Chicago 442 Stagflation des années 70
Petronas 1997 Kuala Lumpur 410 Crise d’Asie du Sud-Est
Torre de Cristal 2007 Madrid 249 Crise Immobilière en Espagne
Burj Khalifa 2008 Dubai 828
Tour Repsol 2008 Madrid 250 Crise Immobilière en Espagne
Shanghai Tower 2012 Shanghai 632
Sky City 2013 Changsha 838
Tower of India 2016 Mumbai 700

 

On remarque que cet indice n’est pas parfait, mais comme le souligne l’économiste Mark Thornton, il reste un bon indicateur pour repérer une crise économique sous-adjacente. Car les buildings sont aujourd’hui le coeur du monde capitalisme, ce sont des buildings que les grandes entreprises prennent les décisions importantes et que le commerce s’organise. Comme nous l’explique Richard Cantillon, Ludwig Von Mises, le prix Nobel d’économie Friedrich Hayek, les manipulations des taux d’intérêt des banques centrales, provoquent un afflux de crédit, qui déclenche lui-même la multiplication des investissements, donc la construction de tours géantes. Mais de telles manipulations économiques finissent aussi par créer une crise financière.

C’est d’ailleurs l’indice gratte-ciel qui pousse Barclays Capital à publier une étude dans laquelle elle suggère à leurs investisseurs de se méfier de la Chine et de l’Inde. Puisque ce sera dans ces deux pays que se trouveront bientôt les gratte-ciels les plus hauts du monde. La Chine compte déjà plus de 56 % des constructions de grattes-ciel du monde.

Mais il faut savoir que l’Europe n’est pas en reste, car le building le plus haut d’Europe vient d’être inauguré en Angleterre avec un spectacle son et lumière le 5 juillet dernier. Cette tour haute de plus de 310 mètres domine Londres avec ses 11 000 vitres, dans le quartier historique de London Bridge. Elle a été construite par l’architecte Renzo Piano, et se place en 59e position dans la liste des bâtiments les plus hauts du monde.

Source : www.contrepoints.org ;www.latribune.fr

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.