Le métal stratégique platine

On considère le platine comme métal précieux, et avec raison. Il fait partie des platinoïdes, desquels font également partie le palladium, le rhodium, le ruthénium, l’iridium et l’osmium. Le platine et le palladium en sont les représentants principaux.

Le platine, qui est très rare et très coûteux, est apprécié pour ses propriétés chimiques et physiques spécifiques. Il est d’une utilité essentielle dans de nombreuses applications : plus de 20% des produits manufacturés dans le monde en contiennent.

Vu sa très haute densité et son poids, il résiste à l’oxydation et à la corrosion et ce, à de hautes températures. Il est aussi très malléable, en plus d’être un bon conducteur d’électricité, et un agent catalyseur puissant. Il est blanc argenté et ne ternit pas.

Un peu d’histoire

Sous sa forme actuelle, le platine est considéré comme un métal récent, mais il a une longue histoire. Il était déjà un métal très important pour les civilisations pré-colombienne et d’Ancienne Égypte.

47carat - Platine

Ce sont les conquistadores espagnols qui découvrirent le platine « moderne » au 17ème siècle. Le nom de « platine » est dérivé de « platina », qui signifie « petit argent ». Ce sont eux qui ont découvert des dépôts de ce métal rare en cherchant de l’or en Colombie. Ils considéraient ce métal comme une nuisance à l’exploitation de l’or…

Au 18ème siècle, les scientifiques européens s’intéressèrent au platine pour ses propriétés intrinsèques. C’est un Suédois, Scheffer, qui désigna en 1751 le platine comme le septième élément. En 1789, P.F. Chabaneau fut le premier à obtenir du platine malléable et en fit un calice qui fut offert au pape Pie VI. Un chimiste, W.H. Wollaston, fut le premier à obtenir du platine pur, au début du 19ème siècle, et ses techniques de séparation des platinoïdes constituent encore la base de la métallurgie du platine aujourd’hui.

En effet, pour produire du platine, l’on doit faire appel à des techniques très complexes de transformation. Aussi, le platine peut fusionner seulement à de très hautes températures, ce qui en rend la production difficile. De nouvelles techniques de raffinage ont amené à utiliser de plus en plus le platine dans l’industrie.

Au début du 20ème siècle, l’usage du platine a pris de l’essor en joaillerie fine. Il est apprécié pour sa beauté et il est très résistant.

Lors de la seconde guerre mondiale, le platine a été classifié comme métal stratégique. Il était alors interdit de s’en servir à des fins autres que militaires. Mais après la guerre, le platine a été utilisé de plus en plus, surtout grâce à ses propriétés catalytiques. À partir des années 1970, grâce surtout aux nouvelles législations anti-pollution pour les émissions des gaz d’échappement des automobiles, la demande pour le platine a progressé.

Ce qui rend le platine intéressant pour les investisseurs, c’est sa rareté. Il y a moins de platine que d’or, par exemple, sur la Terre. Les principales réserves de platine se trouvent en Afrique du Sud et ailleurs en Russie. Toutefois, les techniques d’exploitation deviennent plus sophistiquées et de nouvelles mines ont été  découvertes ces dernières années.

De plus en plus, le platine prend de l’importance dans le monde et les perspectives sont très encourageantes et beaucoup d’applications utilisent ce métal.

Joaillerie

Du fait de sa beauté et de sa pureté, le platine est très apprécié des joailliers. Il est solide et ne ternit pas. Il sert souvent de support aux diamants et autres pierres précieuses, et les créateurs de bijoux apprécient sa malléabilité. On le considère comme le métal précieux du 3ème millénaire.

En l’an 2000, la joaillerie comptait pour 50% de la demande de platine, mais en 2006, pour seulement 26%, pour plusieurs raisons, dont la volatilité des prix et la rareté. Le Japon, où le platine est très populaire, était le principal consommateur de platine avant d’être devancé par la Chine, qui a d’ailleurs augmenté sa production de platine ces dernières années. Les alliances de mariage en platine sont de plus en plus populaires, même en Europe et aux USA.

Pots catalytiques

Le platine fait partie, avec le palladium et le rhodium, des éléments de base pour la fabrication des pots catalytiques des automobiles. Ces pots catalytiques filtrent les émissions d’hydrocarbures et autres éléments nocifs pour l’environnement. Depuis les années ’70, alors que les USA et le Japon ont introduit des législations sur la pollution de l’air, la demande de platine n’a cessé d’augmenter, puisque les autres pays ont emboîté le pas.

47carat - Platine

Pendant le temps que la demande pour la joaillerie est passée de 50% à 26%, l’inverse est arrivé pour les pots catalytiques, dont la demande est passée de 25% à 50% du total.

Il faut souligner cependant qu’au cours des années ’90, grâce à son coût moins élevé, le palladium a été utilisé comme substitut du platine. Par contre, de récentes avancées technologiques dans le secteur du platine et certains questionnements sur le marché du palladium ont donné un regain d’intérêt pour le platine.

La demande de platine pour les pots catalytiques est en constante croissance dans les pays émergents et l’on peut s’attendre à des normes environnementales de plus en plus contraignantes en ce qui a trait aux émissions des véhicules automobiles, partout dans le monde.

Secteur électronique

Le platine est utilisé dans la fabrication de câbles de fibres optiques ainsi que des surfaces des disques durs de nos ordinateurs. Il sert également dans les thermocouples pour mesurer la température de l’acier, du verre et des détecteurs infra-rouges. On l’utilise également dans les condensateurs céramiques à multi-couches et dans les creusets pour augmenter les crystaux uniques.

Industrie chimique

Pour les engrais et les explosifs, le platine sert comme filtre dans l’oxydation catalytique d’ammoniac en acide nitrique. Il est aussi utilisé dans la fabrication de silicones pour les industries  automobile, aérospatiale et du bâtiment. On l’utilise comme additif dans l’essence pour réduire les émissions et améliorer la combustion. Pour les détergents ménagers, il sert de catalyseur pour produire des éléments bio-dégradables.

Bougies d’allumage

En Amérique du Nord, presque tous les véhicules utilisent des bougies d’allumage avec embouts de platine. Et en Europe, les exigences de longue durée amènent une plus grande proportion de platine dans la fabrication de bougies.

Médecine

Le platine est utilisé dans les implants et dans certains médicaments de lutte contre le cancer. Il est aussi utilisé dans les appareils pour la neuro-chirurgie et, comme alliage, pour les réparations dentaires.

Verre

On l’emploie en verrerie pour fabriquer le plastique renforcé dans la fibre de verre, ainsi que pour le verre servant à l’affichage à crystaux liquides. De nouveaux développements dans ce domaine ainsi que dans celui des tubes cathodiques devraient encourager plus de demande encore.

Piles à combustible

L’utilisation de piles à combustible est un secteur prometteur pour le platine. Malgré toutes les contraintes actuelles, les recherches se poursuivent pour produire des piles performantes. Ces piles offriront de nombreux avantages, tant économiques qu’environnementaux. L’effet catalyseur du platine est nécessaire dans la fabrication de ces piles. C’est peut-être le secteur le plus prometteur pour le platine dans l’avenir.

Comme investissement, le platine est un placement intéressant. Vu sa rareté, la performance historique de son prix et ses propriétés spécifiques, il peut constituer un excellent rempart contre l’inflation. Il est possible d’investir dans le platine par des contrats à terme, des options, des lingots, barres ou pièces de monnaie, comme le « American Eagle », le « Koala » australien ou le « Canadian Maple Leaf », par exemple.

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.