À bas J.P. Morgan, Achetez de l’argent

Cette campagne visant à faire mal à J.P. Morgan est l’initiative de Max Keiser. Après de modestes débuts en novembre 2010, elle reprend ces jours-ci du poil de la bête, avec plus de 25 millions de visites sur le site.

L’idée de base repose sur la notion que J.P. Morgan détient trop d’argent en « papier » et qu’elle ne peut pas honorer ses certificats. Max Keiser croit que, si assez d’individus achetaient un peu d’argent, J.P. Morgan serait forcée à la faillite, ne pouvant pas couvrir physiquement cette demande. Pour le citer : « Si chaque Américain achetait une pièce de monnaie d’argent, ou si collectivement un million de gens achetaient un million d’onces, tout ce argent serait retiré du marché et mettrait J.P. Morgan en faillite. »

Voici le manifeste de la campagne « Crash J.P. Morgan, Buy Silver »

  1. J.P. Morgan détient des positions short énormes d’argent, estimées à plus de 3.3 milliards d’onces, adossées à des produits dérivatifs extrêmement précaires.
  2. Plusieurs bourses ont manipulé le prix de l’argent en vendant des faux certificats.
  3. De toutes les commodités échangées autour du monde, l’argent en est une des plus rares, ses réserves diminuent, mais ses usages industriels se multiplient. Le réseau de communications globales est bâti sur l’argent.
  4. Les « hedge funds » prennent possession de plus en plus d’argent physique, ce qui augmente la demande et expose aussi les positions short, qui doivent se démener pour effectuer les livraisons. Ce qui a pour effet de faire grimper le prix de l’argent et stimule plus d’achats par ces mêmes « hedge funds ».
  5. Il y a des milliards de gens dans le monde qui savent que les banques ont commis des fraudes gigantesques et qui sont outrés de voir que leurs politiciens sont plus intéressés à aider ces banques à frauder encore que de les aider, eux. Et ces gens cherchent une façon non coûteuse et non agressive de se battre pour dé-capitaliser ces banques.
  6. Plusieurs de ces gens peuvent se permettre d’acheter une once d’argent, ce qui retirerait des centaines de millions d’onces du « marché de papier », forçant ainsi les traders à se démener encore plus en rachetant leurs positions short… amenant encore les « hedge funds » à acheter plus d’argent, ce qui provoquerait un « short squeeze » colossal dans lequel J.P. Morgan serait le plus grand perdant.
  7. Acheter de l’argent est la façon d’exprimer sa rage envers ces banques qui ont volé notre richesse.
  8. Acculez J.P. Morgan à la faillite : achetez de l’argent !

Peut-être faites-vous partie de ceux qui en veulent à J.P. Morgan ? Mais, même si ce n’est pas le cas, l’achat d’argent constitue de toutes façons un excellent investissement, car sa rareté et une demande qui n’arrête pas de grandir lui garantissent un « brillant » avenir.

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.