Une nouvelle utilisation médicale des particules d’or

Des chercheurs de l’université de l’institut des biomatériaux et du génie biomédical de Toronto viennent de découvrir une nouvelle utilisation des particules d’or dans le milieu médical. Ainsi les chercheurs ont réussi à mettre au point un nouveau type de test de dépistage à base de particules d’or, d’eau et de poudre d’ADN qui pourrait permettre de repérer plus facilement un grand nombre de maladies infectieuses.

Un test de dépistage aussi simple qu’un test de grossesse grâce aux particules d’or

Les chercheurs qui travaillent sur l’utilisation des nanoparticules dans les médicaments afin de permettre aux substances d’agir directement sur les cellules cancéreuses par exemple ont réussi à mettre en place un test de dépistage aussi simple qu’un test de grossesse. En fait grâce à l’utilisation d’un biocapteur les particules d’or réagissent immédiatement à l’exposition et il est donc simple de mettre au point un test qui permettra de détecter la présence du VIH ou du paludisme.

Un test à base de particules d’or pour dépister plus rapidement les maladies infectieuses

Ce test à base de particules d’or va permettre de mettre au point un test à fenêtre qui changera simplement de couleur si les anticorps qui indiquent la présence du virus dans l’organisme sont détectés.

Grâce à cette découverte, les chercheurs ont donc la possibilité de lier des particules d’or avec des brins d’ADN, afin de mettre au point un biocapteur efficace. Il sera donc possible de tester un échantillon et de détecter très rapidement la présence de maladie infectieuse, ce qui facilitera et accélèrera la prise en charge des patients.

Source : www.mining.com

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.