Ce que vous devez savoir sur le shadow banking

Le shadow banking est présenté par beaucoup comme le système qui sera responsable de la prochaine grande crise financière, mais le shadow banking reste encore une notion abstraite pour la plupart des gens. Nous allons donc essayer d’en faire une définition claire et de voir pourquoi un nombre important de spécialistes de la finance pensent que le shadow banking pourrait déstabiliser toute notre économie.

Qu’est-ce que le shadow banking?

Le shadow banking, littéralement le côté obscur de la finance, mais que l’on traduit en français par l’expression finance parallèle est une notion qui peut être difficile à appréhender. Cette notion regroupe en effet des opérations qui sont proches et même similaires aux opérations bancaires, mais qui sont effectuées par des opérateurs qui sont en dehors des systèmes bancaires. Le shadow banking comprend donc des opérations de réception de fond, de transformation de liquidité, de transfert de risque de crédit, des opérations avec utilisation d’effet de levier et des opérations de financement.

Pourquoi parle-t-on de « shadow banking»?

On utilise l’expression « shadow banking », car les organismes qui effectuent ces transactions ne sont pas soumis aux mêmes procédures de contrôle que les entités bancaires. En effet comme ces organismes ne reçoivent pas de dépôts de fond, ils ne sont pas identifiés comme des organismes bancaires et ne sont donc pas soumis aux réglementations en vigueur comme Bâle I et Bâle II et tout particulièrement aux contrôles des fonds propres et de leur composition sur la base des trois tiers.

Quel genre d’établissements pratique le shadow banking?

Le shadow banking fait de plus en plus parler de lui, car deux organismes financiers qui le pratiquaient ont défrayé les chroniques financières. En effet Lehmann Brother et Bern Stern, les deux banques d’affaires qui ont fait faillite aux États-Unis, étaient des établissements hors de tous contrôles, puisque pratiquant le shadow banking. La législation américaine part du principe qu’elle doit avant tout protéger les déposants et comme ces deux établissements ne recevaient pas de dépôts, ils jouissaient d’une grande liberté d’action.

Pourquoi le shadow banking pose problème?

Même si les établissements qui pratiquent le shadow banking ne reçoivent pas de dépôts, ils ont besoin de financer leurs activités financières, ils reçoivent donc des fonds du système interbancaire ou de tout autres organismes qui présente un excédent de liquidité. Donc même si ces organismes ne sont pas des banques de dépôt, il existe un transfert de risque, qui pèse sur le bilan des banques de dépôt et qui peut remettre en cause l’intégrité des fonds de leurs clients.

Mais le problème de fond est encore plus important, ainsi le problème des subprimes qui a ébranlé le monde de la finance, découle du système du shadow banking. Les banques avaient en effet délégué la gestion des prêts hypothécaires à des courtiers indépendants, qui n’étaient soumis à aucun contrôle, puisqu’étant complètement extérieurs au système bancaire traditionnel. Mais on peut aussi citer l’épisode des Hedge fun, où les banques

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.