L’hyperinflation hongroise en 1945-1946

La Hongrie a connu entre 1945 et 1946 une hyperinflation record, dont les sources sont à rechercher assez loin dans son histoire.

Au sortir de la première Guerre mondiale, dont il fait partie des perdants, le pays connaît de grands bouleversements politiques, qui ont sur son économie des répercussions néfastes. Il doit payer de lourds dommages de guerre, qui freinent son début d’industrialisation. La survenue de la crise de 1929 laisse des séquelles longues à résorber. Les capitaux étrangers se font plus rares, ce qui contraint l’industrie à s’autofinancer. De plus, la crise est suivie d’une baisse des cours mondiaux des produits agricoles, qui sont à cette époque sa source principale de revenus. La Hongrie reste donc à la traîne des pays occidentaux, qui sortent progressivement de la crise dans les années trente.

En 1938, alors que la guerre se profile, les commandes d’armement de l’État donnent à l’économie une apparence de bouffée d’oxygène: à l’économie de crise succède l’économie de guerre, dont chacun sait qu’elle est génératrice d’inflation.

L’armistice monnaie hongroisede 1945 laisse la Hongrie dans un état de délabrement colossal: 40% des biens du pays ont disparu, l’agriculture a perdu plus de cinq millions de têtes de bétail, 40% des voies ferrées sont inutilisables, il ne reste plus que 15% des moyens de transport, 90% des entreprises sont endommagées et la production industrielle en 1945 n’est plus que le cinquième de ce qu’elle était avant la guerre. Les taxes ne rentrent donc pas dans les caisses de l’État. S’ajoutent à cela de nouvelles réparations de guerre. La planche à billets, déjà en action depuis le début de la guerre, accélère sa cadence jusqu’à la folie.

Tout ceci fait le lit d’une inflation galopante, vite devenue incontrôlable, et la monnaie se dévalue d’une manière à peine imaginable. Au cours de l’année 1946, le pengö se voit adjoindre des multiples:

En avril, le milpengö, d’une valeur d’un million de pengös.

En juin, le billopengö, valant un billion de pengös, donc un milliard de milliards.

Le 13 juillet, le pengö est remplacé par l’adopengö, qui vaut maintenant un billion de billion de billopengös, lequel vient donc de se dévaluer d’un million de milliards de milliards de fois (1024) en un peu plus d’un mois!

En fin juillet, l’inflation s’établit à plus de 158.000% par jour, ce qui représente peu ou prou un doublement des prix chaque minute!

Le 1er août, l’adopengö est retiré de la circulation et remplacé par le forint, coté à 400×1027 pengös. Entre avril et août, la valeur du pengö a ainsi subi une chute vertigineuse de 400 milliards de milliards de milliards de fois.

Le changement de monnaie stoppe cette inflation débridée et stabilise enfin l’économie, aidée en cela par le fait que l’Union Soviétique allège les réparations de guerre.

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.