L’hyperinflation en Chine entre 1939 et 1950

Une fois encore, nous observons une hyperinflation directement produite par les conséquences des hostilités. Au cours de la dernière Guerre mondiale, lorsque le Japon a envahi la Chine, la résistance contre l’Empire du Levant s’est organisée, mais elle était bicéphale, car deux camps s’affrontaient déjà en Chine: les troupes du Kuomintang, parti au pouvoir, dirigées par Tchang Kaï Chek, et les communistes. Chacun a mené séparément « sa » guerre contre le Japon, en gardant à l’esprit que ce n’était qu’une interruption momentanée.

Ancien billet chinoisPendant la guerre sino-japonaise, les dépenses d’armement et le manque de marchandises disponibles ont, comme toujours, produit une inflation galopante: entre 1939 et 1945, l’indice des prix en Chine est passé de 100 à 69.483, soit une moyenne de plus de 10.0000 % par an.

Sitôt le Japon vaincu, les communistes ont repris leur combat. Implantés dans les campagnes, et dans le but d’appauvrir les grandes villes côtières, majoritairement acquises aux nationalistes, ils ont détruit les moyens de communication et de transport afin d’empêcher les villages d’approvisionner les grands centres urbains. Le résultat fut une disette, le chômage, et la nécessité d’importer des biens en provenance de l’étranger. La balance commerciale étant ainsi très déficitaire, le gouvernement nationaliste s’est vu contraint de faire marcher la planche à billets pour payer ces importations, en plus des dépenses d’armements.

L’hyperinflation qui s’en est suivie jusqu’en 1949, date de la prise de pouvoir par les communistes, fut impressionnante: en 1949, on a imprimé 200 fois plus de billets qu’en 1945, portant le taux d’inflation à plus de huit millions de % depuis 1939.

Le gouvernement a bien tenté de juguler cette fuite en avant en 1947 en arrêtant quelques-uns des hommes d’affaires les plus en vue de Shanghaï, en instaurant le nouveau billet Yuan or, et en tentant de relancer l’industrie, mais la pénurie était telle que ces mesures furent inefficaces.

C’est en reconstituant les communications entre les villages et les grands centres industriels, donc en restaurant leur approvisionnement en denrées alimentaires de base, que les communistes ont pu résorber cette hyperinflation, dont la caractéristique est qu’elle fut davantage mue par la pénurie de denrées que par les dépenses militaires.

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.