Glossaire sur le diamant

A

Accessoire : Un minéral représenté en faible quantité dans la composition d’une pierre et qui peut éventuellement ne pas être présent.

Achromatique : Qui n’a pas de couleur et qui ne décompose pas la lumière blanche, Une loupe, par exemple, est un verre achromatique.

Aciculaire : Qui forme de petites aiguilles en cristallisant.

Acide : Une roche, plus particulièrement un magma qui contient au moins 65 % de SiO2 (silice).

Adamantin : Descriptif de la brillance spécifique à un diamant; Du terme grec « Adamas » qui définit l’éclat particulier du diamant. Utilisé également pour désigner un objet ayant l’éclat ou la dureté du diamant.

Adamas : Mot grec ancien qui veut dire « indomptable » et qui était utilisé pour parler du diamant.

Adularescence : Quand on parle de la pierre de lune, il s’agit d’un phénomène manifesté par un reflet bleuté ou argenté, très délicat, qui se déplace comme par glissement sur l’entière surface de la pierre.

Affiner : Synonyme de « nettoyer ».

Alluvial : Décrit les pierres, diamants inclus, issus des rivières. S’applique également aux mines et gisements situés aux abords immédiats des cours d’eau.

Alluvion : Sédiment (boue, galet, gravier, ou sable) qui se dépose sur le fond d’une rivière si l’inclinaison ou le flux n’est pas suffisant.

Amorphe : Décrit une roche non cristallisée dont la structure atomique est irrégulière et qui ne présente donc pas de structure cristalline ou de forme particulière extérieure.

Amphibole : Silicate de magnésium ou de fer, qui peut être de couleur brune, noire ou verte, et que l’on trouve dans les roches métamorphiques ou magmatiques.

Andésite : Lave structurée de manière porphyrique, qui se compose majoritairement de phénoscristaux à zone, faits d’andésine (plagioclase), et en relation avec les amphiboles et les pyroxènes.

Anisotrope : Décrit une pierre quand ses caractéristiques physiques telles que la conductivité électrique ou thermique, son indice de réfraction ou ses propriétés élastiques, changent avec la direction (contrairement à isotrope). S’utilise quelques fois pour décrire uniquement les caractéristiques optiques des gemmes.

Aplanétique : Décrit un mécanisme optique produisant une image claire dépourvue d’aberration géométrique. Par exemple, on dit qu’une lentille est aplanétique.

Arkose : Une sorte de grès dit « feldspathique » qui résulte du procédé de cimentation d’une pierre d’origine gneissique ou granitique.

Astérisme : Observation de rayons lumineux en forme de croix regroupés en un seul point et qui forment des angles fixes en fonction des symétries présentes dans le cristal. Par exemple, ce phénomène apparait sur les pierres telles que le rubis ou le saphir, qui sont alors appelés rubis étoilé et saphir étoilé.

Attaque basique : Procédé chimique consistant à dissoudre un minéral à l’aide d’un composé chimique appelé une base, par exemple potasse, soude ou autre.

Aplite (ou haplite) : Pierre dite « filonienne » d’origine granitique composée en grande partie de quartz et dont la granulation caractéristique est vraiment fine.

Autoclave : Instrument qui permet la formation industrielle de cristaux à partir de « soupes » chimiques à haute température et pression.

Aventurinescence : Observation de nombreux reflets brillants de plusieurs couleurs produits par les paillettes contenues dans une pierre opaque la plupart du temps.

B

Bagagem : Diamant de bonne qualité originaire du Brésil. Bagagem désigne également la mine du même pays qui se trouve dans la zone géographique de Diamantina dans l’état nommé Minas Gerais.

Baguette : Diamant taillé en rectangle, fréquemment de faible dimension, caractérisé par une absence de taille des angles qui sont alors dits « non tronqués ».

Balance hydrostatique : Instrument permettant le calcul de la densité d’une pierre ou d’un cristal.

Ballas : Diamant produit industriellement en Afrique du Sud ou au Brésil, taillé en rond, et qui présente des irrégularités de cristallisation (maclé) et qu’il n’est pas possible de cIiver.

Barbe : Apparitions de « poils » filandreux sur un rondiste après la procédure d’ébrutage. Ce défaut peut survenir d’un débrutage effectué trop rapidement.

Basalte : Pierre de type néo volcanique d’effusion tirée d’un magma de base et présentant une couleur grise à tendance noirâtre.

Basculer : Modification de quelques degrés seulement de l’inclinaison angulaire d’une table, en fonction du rondiste, dans le but de supprimer une inclusion, dans la plupart des cas.

Bezel : Nom donné à quelques facettes entourant la couronne d’un diamant. Synonyme du terme « coin de table ». Désigne également la facette produite lors d’une taille en 8/8. Les facettes bezels sont celles obtenues par les tailles des coins d’une taille en croix.

Biaxe : Caractérise certains environnements anisotropes qui possèdent deux axes optiques, pour préciser, deux directions axiales isotropiques (du point de vue optique) dans les degrés monoclinique, orthorhombique, et triclinique.

Binoculaire : Instrument optique possédant deux systèmes oculaires. Par exemple, on parle de loupe binoculaire, de microscope binoculaire ou de télescope binoculaire.

Biréfringence : Propriété d’un environnement anisotrope qui consiste à dédoubler une raie lumineuse le traversant.

Bivalent : Qualité atomique d’un corps simple à pouvoir se combiner en relation avec deux atomes identiques ou différents.

Block : Spécimen dont la taille est rendue difficile par la complexité de sa cristallisation. Ses roches ont une forme et une structure irrégulière qui les rendent difficilement taillables.

Blocks caving : Procédé d’extraction de minerai par un écroulement provoqué de la couche de kimberlite dans le but d’extraire du diamant.

Blue Ground : Descriptif associé à la kimberlite qui se trouve en profondeur dans le sous-sol. Cette kimberlite n’est pas altérée par une oxydation et a généralement une couleur bleue grise.

Boart : Diamant dont la qualité est très mauvaise, ce qui le rend uniquement utilisable comme abrasif sous la forme de poudre.

Bonne taille : Désigne les diamants dont la taille résulte en une proportion acceptable, bien qu’imparfaite. Ces diamants ont généralement un bel éclat et une bonne brillance, ce qui en fait de beaux bijoux.

Borax : Composé chimique mélangé à l’eau dans lequel on trempe les diamants pour éviter toute « brûlure » lors de la taille.

Bort (ou boart) : Pierre ou diamant de médiocre qualité, utilisable sous forme concassée en tant qu’abrasif dans les applications industrielles.

Bourse du diamant : Emplacement physique ou virtuel consacré aux échanges commerciaux entre les membres de la Bourse. Tous les professionnels du domaine diamantaire s’y retrouvent.

Brèche : Pierre composée essentiellement d’angles fragmentaires cimentés les uns aux autres.

Brillance : Lumière blanche que reflète un diamant. Cette réflexion lumineuse est augmentée avec une taille du diamant en bonnes proportions, ce qui maximise l’effet de brillance.

Brillant : Type de taille d’un diamant effectuée en forme ronde et composée d’un minimum de 57 facettes. La forme en rond est obtenue par un procédé de débrutage. Il est intéressant de noter que des tailles en plus de 57 facettes existent, mais ces diamants ont un éclat diminué un des feux en moindre quantité.

Brillantage : Procédé de création de facettes en respectant le standard du brillant, et consistant à tailler les brisures, les étoiles et les haléfis après avoir effectué la taille en 8/8.

Briolette : Désignation d’un diamant dont la taille en forme de goutte présente des facettes identiques à la taille rose. Cette forme est également désignée par le nom de poire.

Brisure : Dans le cadre de la taille à degrés, désigne le nom de quelques facettes. Le but de l’opération et de brillanter les faces. Ces facettes à degré sont celles qui sont posées entre la table et le rondiste d’une part, et entre la colette et le rondiste d’autre part, lors du brillantage de diverses pierres, y compris les baguettes, les carrés, les émeraudes, etc…

Brucelles : Pince en métal dont le bout est pointu, utilisée dans le tri des diamants. Ces pinces se présentent en différents modèles. Leurs extrémités pointues les rendent extrêmement utiles pour la saisie et la manipulation des pierres précieuses et fines, en particulier des diamants.

Brulé : Désigne un diamant ou toute autre pierre dont la matière a été ternie à la suite d’un échauffement excessif, généralement au chalumeau. Cela se produit principalement lorsque la pierre entre en contact avec un élément extérieur alors que sa température est encore élevée. Un nouveau polissage est alors nécessaire.

Brut : Désigne un cristal dans son état naturel, avant toute modification éventuelle. S’utilise également pour d’autres types de pierre à leur sortie de la mine, éventuellement après nettoyage, mais avant tout façonnage.

Bruter : Synonyme de débruter.

Bruteuse : Tige ou bâton qui sert à débruter, barre du débruteur.

C

Cabochon : Désigne la taille d’une pierre qui rend sa partie supérieure convexe et arrondie. Cette opération met en valeur un certain nombre d’effets tels que l’astérisme de la pierre ou son chatoiement.

Cachet : Terme utilisé lors des échanges commerciaux entre diamantaires.

Calibre : Appareil qui permet la mesure des dimensions d’une pierre, y compris d’un diamant, avant ou après la taille. Il peut être également utilisé pour mesurer les angles lors de la taille de la pierre.

Calibrer : Opération consistant à ajuster les dimensions d’une pierre de petite taille dans le but de la positionner précisément au cœur d’un pavé. Par exemple, cela est appliqué pour les sertis invisibles.

Canavieyras : Diamant en provenance du Brésil de bonne qualité, caractérisé par sa pureté et sa blancheur.

Cape : Couleur jaunâtre d’un diamant.

Carat : Unité servant à mesurer le poids ou la masse des pierres gemme, y compris du diamant, et équivalente à 0,20 gramme ou 200 milligrammes ou encore un cinquième de gramme. Jadis, en Inde, la graine de caroube servait de standard pour la pesée des gemmes car cette graine a l’étonnante particularité d’avoir un poids unique. Le mot « carat » est directement tiré du mot « caroube ». Il est intéressant de noter que le prix d’un diamant n’est pas proportionnel à son nombre de carats. En effet, les diamants de poids supérieur sont plus rares et donc plus chers par carat que les plus petites pierres. Le prix suit donc une courbe exponentielle en fonction du poids.

Carborundum : Désigne un carbure de silicium à application industrielle due à sa dureté exceptionnelle de 9,5.

Carbonado : Diamant en provenance du Brésil, produit industriellement et de couleur noire, caractérisé par sa haute dureté.

Cassure : Désigne une surface brisée mais pas dans la direction du plan de clivage. Les cassures sont classées en différents types.

Champlevé : Désigne une œuvre émaillée dans laquelle une coulée d’émail a été réalisée au sein d’alvéoles creusées dans les parties métalliques de l’ouvrage ainsi produit.

Chatham : Procédé utilisé depuis 1941 dans la production des émeraudes, des saphirs et des rubis synthétiques. Cette opération consiste en une dissolution anhydre. Récemment, ce procédé a été également appliqué aux diamants.

Chatoyance : Phénomène créé par les raies lumineuses qui rappellent la pupille fendue des yeux des chats. Ce terme est utilisé pour les pierres précieuses dont les reflets changent en fonction des jeux de lumière environnant.

Chauffée : Désigne les pierres traitées thermiquement dans le but d’améliorer leur couleur ou de réduire ses inclusions.

Chaton : Désigne le centre d’une bague, l’emplacement où une perle ou une pierre, un diamant par exemple, est serti.

Chevrin : Matériau brut parfois retiré par le débruteur, dans le cas des pierres entières, des heels ou descarrés). Ce matériau se trouve entre table et le rondiste d’une part et entre la colette et le rondiste d’autre part.

Chevron : Région de couleur en forme de V dans une gemme.

Chips : Pierre brute dont la moyenne qualité due à des déformations ou clivages ne permet pas une taille en brillant. Une taille fantaisie, en revanche, est tout à fait possible.

CIBJO : Confédération Internationale de la Bijouterie, Joaillerie, Orfèvrerie. Cet organisme s’occupe des pierres fines, des pierres précieuses et des pierres de culture ainsi que des activités connexes.

Ciment : Dans le milieu du diamant, il s’agit généralement d’un mélange de résine, de sable, de shellac et de verre pilé. Ce mélange fond à haute température et durcit à basse température.

Clarté (ou pureté) : Classement de la pureté d’une pierre, en particulier du diamant, qui reflète le nombre d’inclusions que la pierre contient. Les degrés de clarté sont les suivants :

  • FL = Flawless — (pur ou sans défaut) Absence d’inclusion interne ou externe visible à l’œil nu. Certain défauts peuvent rester présents si visibles uniquement à la loupe 10x et par un expert. Ce classement de pureté est le plus rare et évidemment le plus cher.
  • IF = Internally Flawless — (pur à la loupe ou sans défaut interne) Absence d’inclusion interne sauf celles visibles uniquement à la loupe 10x par un expert. Certains défauts et irrégularités externes peuvent être présents.
  • VVS-1 = Very Very Small Inclusions 1 — (très, très petites inclusions 1) – En général, une seule petite inclusion invisible à l’œil nu mais visible à la loupe 10x par un expert.
  • VVS-2 = Very Very Small Inclusions 2 — (très, très petites inclusions 2) – Un petit nombre de petites inclusions visibles à la loupe 10x par un expert.
  • VS-1 = Very Small Inclusions 1 — (très petites inclusions 1) – Très petite inclusion visible uniquement à la loupe 10x.
  • VS-2 = Very Small Inclusions 2 — (très petites inclusions 2) – Très petites inclusions visibles uniquement à la loupe 10x.
  • SI-1 = Small Inclusions 1 — (petites inclusions 1) – Petite inclusion visible uniquement à la loupe 10x.
  • SI-2 = Small Inclusions 2 — (petites inclusions 2) – Un petit nombre de petites inclusions visibles à la loupe 10x.
  • SI-3 = Small Inclusions 3 — Inclusions visibles à l’œil nu par un expert.
  • I-1 = Inclusions 1 — Inclusions visibles à l’œil nu.
  • I-2 = Inclusions 2 — Nombreuses inclusions visibles à l’œil nu et qui affectent la brillance.
  • I-3 = Inclusions 3 — Nombreuses inclusions visibles à l’œil nu affectant la brillance et risquant d’endommager la structure du diamant qui pourrait résulter en une cassure ou une ébréchure de la pierre.

Cleavage : Pierre ou diamants bruts dont la forme irrégulière en fait une pierre idéale pour un clivage.

Clivage : Procédure consistant en la séparation d’une pierre brute en au moins deux parties par le biais d’une attaque de son plan de clivage.

Cloisonné : Œuvre métallique sur laquelle un certain nombre d’alvéoles sont disposées grâce à des lamelles métalliques de petite taille soudées. Les creux sont par la suite remplis avec de l’émail en fonte ou des pierres ajustées sur mesure.

Closed : Diamant brut dont la forme octaédrique en fait une pierre idéale pour un sciage. Ces pierres sont considérées de bonne forme et peuvent également être dodécaédriques.

Clôture : Facette en forme de triangle située sur la couronne de la pierre près du feuilletis de la gemme, généralement de couleur et travaillées en taille brillant ou en taille mixte.

Coated : Diamant brut très opaque. Sa qualité d’opacité peut parfois révéler une très belle pierre de bonne qualité quand l’opacité est restreinte à la couche externe. Néanmoins, certains diamants sont complètement opaques. Dans le premier cas, la couche externe opaque peut être retirée par clivage.

Cœur : Désigne soit le diamant à la suite d’une taille en cœur, soit la taille fantaisie résultant dans cette forme.

Coin : Terme appliqué aux facettes obtenues par une taille en croix, au nombre de quatre, de la couronne de la pierre ou de sa culasse.

Colette : Pointe de la culasse d’une pierre obtenue comme point de concurrence de l’ensemble des facettes en un seul point. Il s’agit de la facette inférieure du diamant, celle qui se trouve le plus bas. La colette est de préférence soit petite soit moyenne. Une telle facette trop large donne l’impression d’avoir un trou au le bas de la gemme en raison d’un manque caractéristique de lumière. D »un autre côté, l’absence de colette augmente le risque d’endommagement du diamant ou d’ébréchure. Dans le cas de la taille ancienne, la colette elle-même se comporte de plusieurs facettes. Dans le cas de la taille fantaisie, la colette peut être simplement une arête rectiligne.

Common goods : Pierre brute de très mauvaise qualité mais qu’il est parfois possible de tailler. Une telle pierre peut être classée comme rejections chips ou même rubbish.

Conchoïdal : Se rapporte à la cassure d’un minéral, soit concave soit convexe, caractérisée par des sillons ou stries concentriques courbes.

Concrétion : Après la formation de la roche encaissante, cette masse peut se former à son tour par croissance centrifuge, c’est-à-dire à partir du noyau et vers l’extérieur.

Conglomérat : Roche issue de sédiments, cohérente, composée de roches fragmentaires préexistantes et réunies naturellement ou artificiellement par un ciment argileux, calcaire ou à base de silice.

Corrosion (Figures de) : Ces formes peuvent apparaitre sur la couche externe d’un cristal lors de son attaque, par un procédé naturel ou industriel, par un réactif ou un solvant approprié pour le type de réaction.

Couleur : Un classement de couleur est donné au diamant, conçu pour décrire de façon uniforme les tons subtils de la pierre. D signifie un incolore parfait. Il s’agit de la couleur la plus rare et bien sûr la plus chère. L’augmentation dans l‘intensité des tons jaunâtres ou marrons fait varier la couleur de D à Z sur l’échelle prédéfinie. Deux couleurs proches ne pourront être distinguées que par un expert et en utilisant une lumière spéciale, par exemple pour différencier E et F. Deux couleurs plus éloignées peuvent facilement être différenciées avec un peu de pratique, par exemple pour faire la distinction entre E et H. Des nouvelles couleurs sont fréquemment découvertes, dans les variations de bleu, rose, rouge ou vert. Ces couleurs sont particulièrement rares et restent très onéreuses. Ce classement de couleurs ne s’applique pas à ces pierres qui sont classifiées dans une autre échelle.

Couleur fantaisie : Désigne soit une couleur franche autre que le blanc qui apparait nettement dans un diamant, soit la pierre présentant une telle couleur.

Coupure : Synonyme de brisure.

Couronne : Désigne le dessus d’un diamant ou d’une pierre gemme une fois taillé. Cette partie supérieure se situe au-dessus du rondiste (dans le cas du diamant) ou du feuilletis, et elle comprend la table ainsi que ses facettes.

Cristal : Désigne une pierre brute dont la forme octaédrique est parfaite. Ce terme est également utilisé, par extension, pour désigner un diamant dont la forme octaédrique est bonne.

Cristal negative : Cristallisation lacune en inclusion qui laisse apparaitre la forme originale du cristal les contenant en examinant des contours.

Cristallin (globule) : Matériau cristallin de faible volume.

Cristallin (système) : Dans le cas d’un réseau de cristal, désigne tous les éléments caractéristiques de symétrie. On peut différencier jusqu’à sept systèmes cristallins.

Cristallite : Cristal de faible dimension.

Croissance : Opération naturelle d’augmentation d’un cristal ou tout autre minéral, par addition successive de couches à partir soit d’un fluide soit d’un solide.

Croissance (Panneau de) : Désigne la région résultant de la croissance d’un cristal autour d’une face. Une surface de suture est obtenue par juxtaposition de deux panneaux de croissance.

Croix : Anomalie de polarisation que l’on peut voir à l’aide d’un polariscope. Cette anomalie est due à des tensions au sein du matériau (internes) et se retrouve fréquemment dans les spinelles et les verres synthétiques.

Croix (Mise en) : Désigne la première procédure d’ébauche d’une taille en brillant.

Crushing-boart (ou bort) : Diamant de faible qualité, utilisé dans les applications industrielles comme abrasif après avoir été broyé. Le produit de ce concassage est appelé poudre de diamant.

Crystal : Terme anglais désignant la couleur blanc nuancé I/J.

Cube : L’une des formes courantes données aux diamants, généralement utilisée sur les diamants de moins bonne qualité.

Cubique (Système) : Désigne un système cristallin agrégé autour d’une maille élémentaire en forme de cube.

Culasse : Désigne la partie d’une pierre la plus basse après la taille, entre la colette et le rondiste pour les diamants et sous le feuilletis pour les autres gemmes taillées. Les facettes de la culasse forment à leur point de concours une colette soit pointue soit rectiligne. Dans le cas d’une culasse trop plate ou trop profonde, la lumière passant à travers la pierre s’échappe, résultant en une perte de brillance et de feu.

D

Débruter : Procédure permettant de créer un arrondi du diamant lors de la taille. À cette étape, le diamant peut être scié ou non. Cette opération peut également être appliquée pour donner à la pierre une ceinture ou un rondiste. Cette procédure rend la forme du diamant proche d’une toupie, ce qui permet de sertir la pierre dans les dops pour procéder à l’étape de facettage.

Degré : Dans une taille à degrés, ce terme désigne une facette allongée dans la direction de l’arête de la pierre.

Demi-lune : Classée comme taille fantaisie, cette taille ressemble à un brillant divisé en moitié.

Démixé : Précipité qui se forme lorsqu’un composant d’une solution solide se regroupe.

Densité : Ratio de la masse d’un litre d’un certain matériau divisé par la masse d’un litre d’eau pour les solides ou d’un litre d’air pour les gaz.

Dentelle : Facette de petite dimension en forme de triangulaire qui se situe autour de la table d’un diamant ou de toute autre pierre gemme colorée et taillée soit en brillant soit en taille mixte.

Dentrite : Cristal ramifié dans de nombreuses directions.

Deux pointes : Désigne un diamant lorsque sa table se trouve dans le plan de sciage et passe uniquement par 2 des pointes de l’octaèdre et coupe seulement deux arêtes opposées.

Diamant noir : Diamant dans son état naturel qui contient de multiples inclusions, ce qui le rend totalement noir.

Diamantaire : Désigne généralement le professionnel spécialisé soit dans le négoce du diamant soit dans la taille ou le façonnage de la pierre.

Dichroïsme : Caractéristique d’un certain nombre de substances qui leur permet de changer de couleur en fonction de la direction dans laquelle on les observe. S’applique par exemple aux cristaux et aux gemmes anisotropes.

Dichromie : Opération de formation d’une nouvelle couleur avec deux couleurs basiques. Les deux couleurs choisis sont en général complémentaires.

Dichroscope : Instrument qui permet de faire une distinction entre les différentes couleurs d’une pierre gemme soit dichroïque soit trichroïque.

Diffusion : Phénomène de dispersion d’une raie lumineuse incidente dans de multiples directions alors qu’il traverse un certain milieu. S’applique également à d’autres types d’onde tels que les rayons X ou les sons.

Dimorphisme (polymorphisme) : Désigne un matériau pouvant avoir au moins deux différentes formes de cristallisation en fonction de la disposition de ses atomes.

Dislocation : Anomalie dans la géométrie de la disposition périodique des atomes au sein d’un cristal.

Dispersion : Décomposition d’une raie lumineuse ou autre en différents rayons la composant. Voir diffusion.

Disque de polissage : Meule en métal poreux, recouverte de poudre de diamant, servant à former les facettes d’une pierre, en particulier d’un diamant.

Dodécaèdre : Désigne un polyèdre à douze faces en forme de losange. Les cristaux à 12 faces sont généralement appelés diamants ronds.

Dolomie : Roche issue de sédiments et formée de dolomites, plus particulièrement de carbonate de calcium ou de magnésium.

Dop : Instrument qui sert à tenir ou fixer un diamant durant la taille. Un dop mécanique est une pince, alors qu’un dop à soudure est un alliage de plomb et d’étain. Une meule est ensuite utilisée pour créer les facettes de la pierre.

Doublage : Phénomène de dédoublement d’une image vue à travers un cristal biréfringent.

Doublet : Désignait jadis une couronne en diamant collée à une culasse synthétique. Cette pratique est désuète. Ce terme s’applique également aux imitations composées d’au moins deux parties collées ensemble.

Dure (Pierre) : Pierre d’ornement dont la dureté sur l’échelle de Mohs est supérieure à 5. Ce type de pierre a des applications en glyptique.

Dureté : Classification d’une pierre en fonction de sa résistance aux rayures et à l’usure. Moins la pierre se raye, plus elle est dure. Cette échelle ne prend pas en compte les cassures. Un diamant, par exemple, peut se casser mais ne se raye pas.

E

Ébruter : Synonyme de débruter.

Écailleux : Désigne la cassure d’un minéral résultant en l’apparition d’écailles ou d’esquilles de petite taille à la surface de ses fragments.

Échelle de dureté (Mohs) : Échelle de comparaison des pierres et autres matériaux en fonction de leur dureté.

Échelle des couleurs : D Blanc exceptionnel+ / E Blanc exceptionnel / F Blanc extra + / G Blanc extra / H Blanc / I-J Blanc légèrement teinté / K-L Blanc teinté / M, N-O, P-R, S-Z Couleur teintée.

Éclat : 1) Désigne la brillance caractéristique et les feux renvoyés par une pierre gemme. Ces caractéristiques dépendent de la quantité de lumière reflétée par un diamant quand on le déplace sous une source de lumière. Synonyme de scintillement. 2) Partie d’un diamant inutilisable en joaillerie après son clivage ou son débrutage. 3) Anomalie résultant de la taille d’une pierre.

Effusive : Désigne une roche vitreuse ou composée de très petits cristaux, formée naturellement à partir d’un magma libéré dans la mer ou à l’air libre avec une libération de certains de ses composants les plus volatiles.

Égrisée : Pâte faite à partir d’huile et de poudre de diamant, avec application industrielle dans la taille et le polissage du diamant.

Égrisure : Anomalies présentes au niveau des arêtes d’un diamant une fois taillé.

Emeraude : 1) Désigne une taille à degrés en forme de rectangle avec les quatre coins biaisés ou tronqués. 2) Désigne un autre type de pierre précieuse de couleur verte, classée avec les béryls.

Émeri : Abrasif composé de poudre de corindon.

Énantiomorphe : Désigne les cristaux composés de deux énantiomères, c’est à dire deux stéréo-isomères qui sont l’image l’un de l’autre dans un miroir.

Endogène : Relatif à des procédés et à des forces naturelles survenant au niveau des couches profondes de la Terre.

Enrobée : Désigne une pierre dont la surface est opaque sur une certaine profondeur. Synonyme de coated.

Entaille : Rainure gravée pour permettre un clivage plus facile.

Etoile : Facette en forme de triangle, autour de la table d’un diamant, séparant deux bezels lors de la taille d’un diamant en brillant.

Étoilée : Désigne une pierre présentant des inclusions de petite taille orientées de manière à former une étoile lors de la taille en cabochon. S’applique également au rubis et au saphir qui sont alors dits étoilés.

Extra-facette : Facette additionnelle taillée dans le but de cacher un défaut. L’ajout d’une telle facette a un impact négatif sur la valeur de la pierre.

Exsolution (Texture d’) : Disposition d’un matériau démixé au sein d’un cristal mixte en solution solide tout en suivant certaines directions spécifiques du cristal. Par exemple, les soies des rubis et des saphirs.

Eye-clean : Classification « Pur à l’œil », accepté jusqu’au SI2, c’est-à-dire d’une clarté ou pureté de VS ou SI pour le diamant.

F

Facette : Partie plane, plate et polie d’une pierre délimitée par ses arêtes, et obtenue par un diamantaire ou un lapidaire en meulant une pierre gemme.

Fancy color (ou colour) : Désigne un diamant coloré autre que blanc, plus rare et plus cher. Vient du mot anglais signifiant couleur fantaisie.

Fancy cut : Désigne une taille fantaisie d’un diamant, différente du rond, telle que les princesses, les poires, les radians…

Fenêtre : Ouverture sur une pierre brute coated (enrobée) pour pouvoir l’observer et prendre une décision quant à sa taille.

Facetter : Procédé mécanique de taille d’une pierre gemme. Ce procédé consiste à mettre en contact la pierre avec un disque rotatif abrasif qui use la pierre par frottement.

Faciès : Aspect d’un cristal à l’état naturel, ou aspect des formes d’une inclusion.

Façonnage : Évaluation qualitative des proportions et du fini d’un diamant une fois la taille terminé. Un façonnage est bon quand les proportions maximisent la brillance et le feu de la pierre taillée. Un façonnage est médiocre dans le cas d’une perte de lumière traversant la pierre.

Fenêtre : 1) Facette de petite taille meulée des deux côtés d’un diamant opaque, aussi appelé enrobé ou coated, ce qui permet d’observer l’intérieur et de découvrir la présence d’éventuelles inclusions. 2) Dans le domaine de l’optique, zone de couleur non absorbée. On parle par exemple de fenêtre bleue pour les rubis.

Feu : Lumière de couleur qui se reflète au sein du diamant. La lumière blanche qui entre dans la gemme se décompose en de nombreuses couleurs du spectre lumineux, de la même manière qu’à travers un prisme. Les classements de proportion de très bonne à excellente permettent d’obtenir les meilleurs feux. Les spécialistes l’appellent également « réfraction » ou « dispersion ».

Feuilletis : Bord d’une pierre qui se trouve entre la couronne de la gemme et sa culasse après la taille. Dans le cas du diamant, le feuilletis est appelé « rondiste ». Voir rondiste.

Feux : Effets de couleur causés par la dispersion de la lumière dans le cas du diamant ou en raison d’interférences lumineuses dans le cas de l’opale. Voir feu.

Filon : Suite continue d’un même matériau (minéral ou roche) qui recoupe différentes couches de diverses natures.

Filtre Chelsea : Filtre dichromatique qui permet la transmission de lumière de seulement deux régions de longueur d’onde : rouge foncé et vert jaunâtre. Ce filtre est particulièrement utile pour la différenciation de l’émeraude et de ses imitations.

Filtre monochromatique : Désigne un filtre sélectif qui ne permet la transmission que d’une seule couleur.

Filtre polaroid : Désigne un filtre qui peut absorber les vibrations lumineuses qui s’effectuent hors de son plan de polarisation.

Finition : Évaluation qualitative de la taille du diamant et de ses proportions, indiquée sur le certificat.

Flat : Cristal extrêmement plat fréquemment employé pour tailler des pierres en forme de rose ou de triangle. Ces pierres sont généralement maclées, on les appelle alors Naats. Voir naad.

Flawless : Qualitatif d’un diamant ne présentant aucune inclusion et pur à la loupe 10X. Ce terme du Gemological Institute of America (GIA) s’applique aux pierres exemptes de défaut externe.

Fluorescence : Désigne un diamant présentant un effet de fluorescence. Le phénomène de fluorescence apparaît en différents degrés lorsque la pierre est exposée aux ultraviolets. Ce type de pierres gemmes émet alors de la lumière durant le temps d’exposition aux rayons U.V. En fonction de l’intensité du phénomène, le diamant pourra dans certains cas perdre de la valeur. La lumière en général bleue émanant de ces diamants n’est pas souhaitable, même su une fluorescence minime n’affecte en général pas l’apparence de la pierre. Au contraire, certains clients apprécient ce phénomène qui donne à la pierre une légère teinte jaune et qui rend la pierre moins chère qu’une pierre mieux cotée ayant un aspect plus blanc ou incolore quand on le regarde à la lumière naturelle.

Forage au laser : Opération utilisée dans le milieu du diamant pour retirer une inclusion. Le forage laissera une trace à peine visible.

Frittage : Opération consistant en l’assemblement d’une poudre en bloc solide, obtenu à haute température ou pression.

Frosted : Phénomène par lequel une pierre se retrouve couverte d’une fine couche givrée et légèrement mate, faiblement transparente. Le cœur de la pierre reste de bonne qualité et elle doit donc être « ouverte » avant de pouvoir la façonner.

G

Gabbro : Roche magmatique de type intrusif et dont la composition est basique.

Gemme (Pierre) : Une gemme est une pierre exhibant les trois propriété suivantes : un agréable aspect, une dureté élevée et une certaine rareté. Par extension, une pierre précieuse ou une pierre fine transparente. Un diamant à couleur très haute couleur et d’une grande pureté est aussi parfois appelée une gemme.

Géode : Cavité naturelle au sein d’une masse rocheuse qui peut être de dimensions variables, de quelques centimètres à plusieurs centaines de mètres, et en général recouverte de cristaux sur l’intérieur.

Germe (cristallin) : Petit cristal ou lame cristalline qui sert de base à l’initiation d’une croissance cristalline pour un cristal artificiel ; ce procédé est produit industriellement. Dans le milieu naturel, il existe également des germes de taille microscopique qui apparaissent naturellement et à partir desquels certains cristaux peuvent se former.

Gisement : Grande quantité cumulée naturellement, dans une région donnée, de matériau minéral à l’état gazeux, liquide ou solide et susceptible d’être exploité industriellement.

Givre : Synonyme de fêlure pour un cristal.

Glace : Matière qui se décolle ou fêlure présente dans un diamant.

Glassy stone : Terme d’Afrique du Sud désignant un polyèdre à huit côtés lisse et transparent.

Gles (ou Glets) : Terme flamand qui désigne une glace observable dans un diamant.

Glissière : Plaque de métal attachée à une table de polissage dans le but de rendre le mouvement de va-et-vient de la gemme plus facile, gemme qui est fixée sur la meule par une pince. Ces glissières existent en mode manuel ou automatique, ce dernier ne nécessitant aucune intervention manuelle pour assurer le mouvement de va-et-vient.

Gneiss : Pierre métamorphique composée de manière similaire au granite et de caractéristique fréquemment schisteuse.

Grain : 1) Unité servant à mesurer les faibles poids du carat et équivalente à 0,25 carat. 2) Synonyme de fil, il s’agit d’une structure en cristal caractéristique du diamant.

Girdle : Synonyme de rondiste.

Graisse minérale : Fluide onctueux obtenu par les minéraux qui comportent des liaisons résiduelles aussi appelées liaisons de Van der Wals. Par exemple, le graphite et la stéatite en produisent.

Graisser (une meule) : Recouvrir une meule par accident avec une matière onctueuse issue après usure de certains types de minéraux. Cette opération retire le pouvoir abrasif de la meule.

Grosseur : Nom assimilé aux diamants dont le poids atteint ou excède 1 carat.

H

Halde : Déblais de nature stérile issus de l’exploitation d’une mine.

Haléfi (ou haléfis) : Facette de petite taille située sur la couronne ou sur la culasse et adjacente au rondiste.

Heel : Terme flamand qui signifie entier. Ce terme s’applique aux pierres débrutées ou taillées sans l’utilisation des techniques de clivage ou de sciage.

Hexagonal (système) : Système de cristal dont la structure maillée de base est un prisme droit dont la base a six côtés.

Huit (Mise en) : Seconde opération au cours du travail d’ébauchage d’un diamant dont la taille est dite en brillant.

Huit-huit (8/8) : 1) Il s’agit de la première étape de la taille en brillant. Les facettes créées sont au nombre de huit sur la couronne et de huit sur la culasse. 2) Le terme s’applique également aux diamants de tr è s petite taille, classés dans les 30 pierres par carat minimum, et dont la taille s’arrête après le 8/8.

Hydrotermal (Gîte) : Gisement en filon qui résulte d’un ou de plusieurs dépôts de minéraux, les composants duquel ont été acheminés par des solutions aqueuses dont la source est très profonde.

Hypidiomorphe : Désigne un cristal qui ne présente aucune déformation et les facettes duquel sont bien visibles.

I

Idiochromatique : Désigne une pierre qui dérive sa couleur de la matière dont est composée la gemme. Par exemple, les cristaux de péridot.

Idiomorphe : Se dit d’une pierre dont les faces cristallines propres délimitent parfaitement le contour.

IDMA : Association Internationale des Tailleries Diamantaires, de l’anglais International Diamonds Manufacturers Association.

Imitation : Se dit d’une pierre d’origine naturelle ou industrielle (synthétique) qui tend à ressembler à une pierre gemme (involontairement) ou à se faire passer pour telle (délibérément). Ce terme n’est pas péjoratif.

Imprégnation : Action de remplir les très fins pores d’un minéral ou d’une roche avec des produits colorant ou durcissant, ou encore avec des minéraux supplémentaires formés à une période ultérieure.

Inclusion : Corps dans l’état gazeux, liquide ou solide qui se présente comme un corps étranger au diamant. Ce corps est considéré comme une impureté. Il peut s’agir d’une piqûre ou de toute autre irrégularité dans la structure en cristal de la gemme. Elle peut prendre la forme d’un nuage ou d’une fracture, ou même être un diamant à l’intérieur d’un plus grand diamant. Les inclusions peuvent être observées à l’œil nu, auquel cas la pureté de la pierre est classée SI-3 au maximum, ou à la loupe. Plus le nombre d’inclusions est faible, plus la pierre est pure, ce qui est plus rare et augmente donc sa valeur. Une déformation interne ou un accident peuvent en être à l’origine.

Indice (de réfraction) : Il s’agit du rapport de la vitesse de la lumière dans un certain milieu par rapport à un autre. Par convention, pour les pierres gemmes, la vitesse de la lumière traversant la pierre est comparée à l’air.

Inosilicate : Genre de silicates incluant les structures composées de chaînes simples ou de ce que l’on appelle « rubans de tétraèdres ». Par exemple, SiO4.

Intaille : Pierre de dureté élevée, sculptée en creux, conçue notamment pour servir de sceau.

Intrusive : Pierre qui résulte de la baisse de température très lente d’un magma au cœur de la lithosphère et les composants duquel sont ainsi totalement cristallisés.

Iridescence : Ce mot désigne l’aspect pointillé et bariolé des couleurs de la pierre d’opale, les reflets de laquelle changent en fonction de l’angle d’observation.

Irisation : Caractéristique d’un nombre de corps à disperser la lumière qui les traverse en raies lumineuses, de la même manière que l’arc-en-ciel.

Irradiée (pierre) : Roche qui a subi un traitement par certains types de rayons ou par un bombardement de particules, avec pour intention la modification de son aspect et en particulier de sa couleur.

Irregular : Pierre dont la forme est irrégulière, sans être brisée, et donc généralement classée dans la catégorie des heels ou pierres entières.

Isomorphique (Remplacement) : Remplacement d’un ion (ou d’un élément) par un autre ion qui a une taille proche et une électrovalence similaire.

Isomorphisme : Propriété de certains éléments chimiques semblables dans leur structure cristalline, par exemple le grenat et le YAG.

Isotrope : Désigne un corps uniforme en rapport avec la lumière qui le traverse, c’est à dire de même vitesse quelle que soit la direction de la lumière. Antonyme d’anisotrope.

J

Jager (ou Jaeger) : Terme désuet qui désignait la coloration blanc bleu du diamant.

Jardin : Dans le cas de l’émeraude, il s’agit de l’ensemble des givres secondaires qui peuvent ressembler à des motifs d’horticulture.

K

Kimberlite : Pierre d’origine volcanique, de structure extrêmement simple, de dureté très élevée, profonde, et dans laquelle on peut fréquemment trouver du diamant.

L

Labradorescence : Propriété à l’origine de la labradorite. Les colorations jouent avec certains reflets de métal qui présentent des éclats, et les couleurs bleue et verte dominent, même si toutes les couleurs peuvent apparaitre. Ces reflets sont principalement dus à des phénomènes naturels d’interférence en présence de lamelles jumelles.

Lacune cristalline : Creux au sein d’un cristal, rempli de matériaux à l’état liquide ou solide.

Lacune structurale : Absence inattendue d’un ion ou d’un atome à un endroit où il s’en trouve généralement un dans une structure cristalline.

Laiteux : Caractérise les pierres de couleur blanche et opaque comme le lait.

Lapidaire : Désigne une personne qui taille des pierres gemmes différentes du diamant.

Laxe : Désigne un diamant sans aucune vie et sans aucun éclat, généralement en raison d’une taille trop étalée. On parle également de pierre morte ou sans feu.

Leveridge : Instrument de petite taille qui sert à la mesure des dimensions d’une pierre, sertie ou non.

Libelle : Bulle de retrait apparaissant au moment de la baisse de température d’un liquide fossile au sein d’un cristal négatif.

Liqueur dense : Également appelée « liquide de densité », elle permet la détermination très précise de la densité d’une pierre, quelle qu’en soit la dimension. La densité de la liqueur peut varier entre 2,57 et 3,52. Par exemple, le broforme a une densité de 2,90, le liquide de Thoulet a une densité de 3,19, l’iodure de méthylène a une densité de 3,33 et la solution de Clerici a une forte densité de 5.

Lithosphère : Couche solide de la croûte de notre planète.

Loupe clean : Classification d’un diamant sans aucune inclusion, aussi appelé Internaly flawless.

Loupe 10 X : Loupe manuelle qui permet de grossir 10 fois et qui est très répandue dans le monde des pierres précieuses et dans l’industrie et la recherche en gemmologie. Une telle loupe doit nécessairement être achromatique et aplanétique. Le diamètre de la lentille de la loupe varie entre 18 mm et 23 mm. Dans le commerce, il est possible de trouver des loupes avec un grossissement de 6 X à 20 X.

Luminescence : Paramètre d’une pierre décrivant sa luminosité en présence de rayons issus de réactions chimiques ou physiques mais pas des rayonnements calorifiques.

M

Macle : Cristaux qui interpénètrent dans plusieurs directions. Par extension, désigne une pierre qui résulte du collage ou de l’interpénétration d’un ou de plusieurs cristaux d’une même espèce mais présents dans des orientations cristallines divergentes.

Magma : Ensemble de silicates fondus qui contient des éléments volatiles dissouts et qui se retrouve dans de nombreuses couches de la lithosphère.

Magmatique : Caractérise une roche qui résulte de la baisse de température lente (intrusive) ou rapide (effusive) d’un magma.

Maille : Parallélépipède qui constitue le volume de base d’un cristal et qui se répète régulièrement et périodiquement dans les 3 dimensions spatiales pour engendrer alors un réseau cristallin.

Manque d’attaque : Indique la présence sur un diamant, après sa taille, de matière brute laissée à fleur de facette.

Marquage : 1) L’emplacement du clivage d’un diamant brut. 2) Procédure qui consiste à marquer sur un diamant brut à l’encre de Chine l’emplacement précis où le diamantaire fera une entaille pour le clivage ou bien les marques indiquant les différentes directives de sciage.

Marquise : Taille d’un diamant en forme de navette. Cette taille fantaisie est formée de deux arcs de cercle égaux qui se réunissent en pointe.

Matrix : Pierre dont les traces de la gangue sont encore visibles, comme dans le cas de l’opale matrix.

Mêlées : Petits diamants de taille en brillant pesant entre 0,07 et 0,22 carat, ou entre 0,05 et 0,10 carat selon l’école. Ces diamants sont idéaux pour une utilisation en bijouterie.

Mesh : Unité de mesure de longueur pour la poudre de diamant, équivalente à 0,074mm. Elle correspond au nombre de mailles de la toile d’un tamis par pouce linéaire.

Métamorphique : Pierre dont la composition ou la structure, ou les deux, a été altérée par une action chimique ou physique, ou les deux, d’origine endogène.

Métamorphisme : Totalité des transformations subies par une roche d’origine magmatique ou sédimentaire lorsque cette roche est soumise à une température et à une pression différentes de celles auxquelles la roche a été formée. Une transformation chimique peut également se produire à proximité d’un magma à haute température.

Mettre à la prise : Action de pose de la pince sur une meule pour entamer ou débuter la taille d’une facette d’une pierre.

Meule : Disque de métal à surface poreuse sur lequel est abrasé un diamant, la poudre de diamant s’incrustant alors dans les pores du disque.

Milky stone : Désigne une pierre sans aucun éclat, avec une matière blanche et opaque parfois due à un phénomène de fluorescence.

Morte : Désigne une pierre sans aucun éclat, un diamant de qualité très mauvaise, possiblement à l’aspect laiteux, dû à un défaut soit externe soit interne. Une fluorescence est souvent observée.

Micaschiste : Pierre d’origine métamorphique schisteuse composée de mica et de quartz.

Microcristallin : Désigne un corps la structure de laquelle est composée d’un l’enchevêtrement de cristaux de très petite taille.

Microgrenue (roche) : Pierre d’origine magmatique les minéraux de laquelle sont difficilement visibles à l’ œil nu. De telles pierresse trouvent généralement en filons.

Minerai : Pierre contenant des éléments utiles en proportion suffisante pour être exploitable.

Minéral (Minéraux) : Désigne un fragment solide de la couche supérieure terrestre ou lunaire. Un tel fragment doit impérativement être homogène et naturel. La science des minéraux est appelée minéralogie.

Minéraux lourds : Désigne les minéraux qui ont une densité excédant 2,87 (par exemple le zircon, la titanite, la tourmaline, le grenat, etc… De par leur densité, ils se concentrent pour la plupart à l’état naturel dans les roches d’origine sédimentaire, en particulier dans les rivières sablonneuses ou sur les plages. En effet, dans de tels emplacements ils peuvent être exploitables de par leur accumulation quantitative.

Mixte (Cristal) : Cristal dont le motif est composé de manière intermédiaire entre les structures d’au moins deux cristaux isomorphes.

Mohs (Échelle de) : Échelle qui permet la mesure de la dureté d’une pierre gemme. Cette échelle est graduée de 1 à 10. Un test de dureté est effectué grâce à des pointes de différentes duretés passées sur une facette inférieure de la gemme, de la pointe avec la dureté la plus faible jusqu’à trouver la pointe qui raye la gemme.

Monochroïque : Désigne une pierre qui a la même couleur dans toutes les directions d’observation.

Monochromatique : Lumière dont toutes les raies lumineuses ont la même fréquence et longueur d’onde.

Monoclinique (Système) : Système de cristal qui a une maille élémentaire en prisme oblique avec une base en losange.

Monocristal : Cristal homogène possédant des plans réticulaires à orientation uniforme quel que soit la région du volume.

Monoréfringence : Caractéristique optique des corps dits isotropes ou monoréfringents qui consiste à ne donner qu’une seule raie réfractée. La direction de propagation de ce rayon lumineux dépend uniquement de l’angle d’incidence du rayon qui entre dans la pierre et de l’indice de réfraction de ce corps, qui est une constante.

Monture : Œuvre de joaillerie conçue pour recevoir une perle ou une pierre.

Monture fermée : Monture qui comporte une plaque de métallique qui empêche la lumière de traverser la pierre en entrant par sa culasse.

Morte : Désigne une pierre qui a trop de défauts naturels ou dans la taille est mauvaise, ce qui élimine tout éclat de la pierre.

Mortier : Instrument conçu pour pulvériser un diamant en le concassant finement. La machine est alimentée avec les déchets, les éclats et les morceaux de diamant restant après une taille.

Motif (cristallin) : Disposition des atomes dans une maille de cristal.

N

Naat (ou Naad) : Terme d’origine flamande qui signifie nœud. Désigne un diamant avec un défaut de cristallisation, par exemple certains types d’inclusion, comme c’est le cas avec les pierres maclées.

Naïf (Pointe naïve) : Pointe à l’état nature dans un diamant brut en forme de pyramide.

Naif (ou Nijf) : Terme flamand. Synonyme de naturel ou brut.

Naturel : Après le débrutage d’une pierre ou après d’autres opérations de taille, désigne les restes de gangue ou de matière brute. La présence de naturel sur une pierre est une indication certaine que la taille n’est pas complète ou que le façonnage n’a pas été excessivement poussé.

Navette : Synonyme de marquise.

Nettoyage : Élimination des taches de graisse et des salissures à la surface d’un diamant en le faisant bouillir dans une soupe à base d’acide sulfurique et de salpêtre.

Nuage : Désigne un faisceau d’inclusions de très petite taille dans un diamant, qui dans leur totalité ressemblent à un nuage. Les nuages de petite taille ne sont pas gênants pour le passage de la lumière, mais un nuage de grande taille ou une accumulation de plusieurs nuages peut dangereusement compromettre la brillance de la pierre.

Nuageux : Désigne une pierre gemme qui est trouble, peu transparente.

O

Octaèdre : Forme géométrique en trois dimensions obtenue en collant 2 pyramides base contre base, formant ainsi un volume à 8 facettes. Les petits diamants ou autres pierres brutes de petite taille sont souvent taillés en octaèdre. Cette forme est également (improprement) appelée « cristal ».

Octavo : Unité servant à mesurer les faibles poids, originaire du Brésil et équivalente à 17,5 carats.

Opalescence : Désigne une transparence à l’aspect laiteux qui se retrouve dans la calcédoine, le quartz rose, l’opale et la pierre de lune.

Optique (Axe) : Dans un cristal anisotrope, il s’agit de la direction d’isotropie optique.

Orient : Éclat présent dans les nacres et les perles, qui trouve son origine dans des interférences dites d’ordre supérieur.

Orthorhombique (Système) : Système de cristal dont la structure formée en prisme droit est dotée d’une base rectangulaire.

Outside (marché) : Désigne les diamants dont l’ échange ou le commerce s’est effectué en dehors de la De Beers.

Ouvrir : Opération consistant à tailler des facettes de petite dimension, également appelées « fenêtres » , au niveau des arêtes ou des faces d’un diamant brut dans le but d’examiner sa pureté interne pour un éventuel sciage ou une taille, et pour situer des inclusions potentielles.

Ovale : Taille du diamant en forme d’ovale considérée fantaisie.

P

Paillon : Feuille d’argent, de cuivre ou d’or, brute ou colorée, que l’on place à la base d’une gemme ou d’une imitation pour en augmenter la vivacité apparente ou la couleur.

Paragenèse : Groupement de minéraux en relation spatiale et temporelle et issus d’un même processus chimio-physique.

Pavillon : Désigne un type particulier de facette du brillant situ e sous le rondiste. Il y a exactement huit pavillons consécutifs entre la culasse et le rondiste.

Pegmatite : Pierre ignée issue d’un filon et composée d’éléments pouvant atteindre des tailles gigantesques.

Pendeloque : Diamant dont la taille a été réalisée en forme de goutte à facettes. Cette taille fantaisie est également assimilée à une poire.

Péridotite : Pierre intensive de base de couleur vert sombre et composée en grande partie d’olivine (péridot). Sa couleur n’est pas altérée par un changement de la direction d’observation.

Petite grosseur : Classification des diamants dont la masse se situe entre 0,23 et 0,99 carat.

Phlogopite : Minéral apparenté aux micas, avec un éclat de nacre généralement clair.

Phosphorescence : Phénomène consistant pour une substance gazeuse, liquide ou solide à rester lumineuse un certain temps après avoir été exposée à un certain de type de rayons d’excitation propres à la substance en question.

Piégeage (d’une cristallite) : Se dit d’une cristallite prise au piège par un cristal durant sa période de croissance.

Piégeage (d’un électron) : Se dit lorsqu’un électron est piégé au cœur d’une structure de cristal.

Pierre assemblée : Désigne un corps amorphe ou cristallisé formé par au moins deux parties assemblées industriellement un artificiellement par collage ou par toute autre opération. Les différentes parties peuvent être des pierres fines ou précieuses, des pierres synthétiques, ou même des produits chimiques. On emploie alors les termes « doublet », « triplet », etc…

Pierre d’imitation : Désigne les matériaux qui ressemblent ou imitent des gemmes naturelles de par leur aspect ou couleur, sans pour autant en posséder ni les caractéristiques optiques ni les caractéristiques physiques. Il existe par exemple des verres de nombreuses densités qui se ressemblent tout en ayant des paramètres physiques distincts.

Pierre précieuse : Pierre à structure cristalline qui résiste aux types courants d’agression tels que choc, réaction chimique ou rayure. Ces pierres sont « nobles » dans le sens du terme donné au moyen-âge. Une pierre gemme de valeur peut être appelée précieuse, sauf si la loi l’interdit, comme par exemple en France, qui a limité l’utilisation de ce terme aux diamants, aux émeraudes, aux rubis et aux saphirs.

Pierre synthétique : On distingue deux types. Une pierre synthétique naturelle est fabriquée par l’homme comme une réplique exacte de l’original : même composition chimique, même structure atomique et mêmes propriétés physiques. Une pierre synthétique artificielle est également fabriquée par l’homme mais elle n’a pas d’équivalent connu dans la nature, comme par exemple l’Aluminate d’Yttrium aussi connu sous le nom de YAG.

Pince : Instrument mécanique utilisé par le diamantaire lors de la taille des facettes d’un diamant. Il est composé d’un qui sert de poignée au bijoutier, de deux pattes ou pieds ainsi que d’une tête sur laquelle le dop est attaché.

Pipe : Filon de diamant ou de tout autre matériau présentant une orientation clairement verticale et que l’on trouve dans une cheminée de kimberlite d’origine volcanique.

Piqué : Dans un diamant, inclusion visible à l’œil nu. Souvent une tache au cœur du diamant, de couleur blanche, jaune, noire, verte ou entre le rouge et le brun, ce qui la rend évidente.

Plan de clivage : Surface plane à l’intérieur du diamant selon laquelle la pierre pourra être clivée dans le diamant brut. Ce plan est perpendiculaire aux axes des facettes, ou parallèle aux faces d’un octaèdre qui sert de support au clivage.

Pléochroïsme : Phénomène de nuances dans la coloration d’un certain nombre de minéraux exposés à une lumière polarisée non analysée, dite naturelle, observable en faisant varier l’orientation d’une lame mince en relation avec le plan de polarisation. Un minéral avec cette caractéristique est dit pléochroïque.

Pli : Papier que l’on utilise avec un mode de pliage spécifique au rangement des diamants. Ce papier est spécial est blanc et très solide. Il peut également être utilisé pour ranger d’autres pierres gemmes.

Point : Unité extrêmement précise servant à mesurer la masse d’un diamant, équivalent à 1/100ème de carat. La mesure de points n’a aucun rapport avec le nombre de facettes de la pierre.

Poire : Nom donné à la taille fantaisie en goutte ou en pendeloque.

Pok : Terme flamand désignant les supports des pointes de l’arbre d’une meule, généralement faits en fer ou en bois très dur.

Polariscope : Instrument équipé de filtres polaroïds pour la détection de tensions internes au sein du diamant. Cet appareil utilise le principe de la lumière polarisée. Il peut également être utilisé pour reconnaitre certains types de pierre gemme.

Poli : Évaluation qualitative de l’apparence extérieure d’une pierre, allant de médiocre à excellent. Un bon poli est indispensable pour une brillance maximale du diamant. En revanche, uniquement un expert peut estimer le poli d’une pierre. Certaines facettes additionnelles peuvent cacher un aspect brut et il est possible de trouver des stries uniquement à la loupe ou au microscope.

Polissage : Phase finale de la taille d’une pierre gemme qui lui donne son éclat final.

Polychroïsme : Phénomène observable à l’œil nu consistant en la présence de différentes couleurs au sein d’une pierre gemme.

Polymorphisme : Synonyme de dimorphisme.

Porphyre : Pierre d’origine paléo-volcanique issue d’un magma de nature granitique.

Pot : Partie de métal attachée au dop et sur laquelle le diamant à débruter, à scier ou à tailler est serti. En fonction des dimensions et de la forme de la pierre brute ainsi que du type de taille, il existe une large variété de pots.

Potée d’étain : Abrasif composé d’oxyde d’étain utilisable en solution aqueuse pâteuse.

Poudre diamantée : Poudre extrêmement fine issue d’un concassage des déchets ou éclats restants après la taille d’un diamant.

Press-pot : Douille composée d’aluminium ou de cuivre utilisée pour sertir un diamant. La pierre gemme est alors retenue par des mâchoires, comme dans un mandrin.

Pourcentage de la table : Le ratio de la grandeur de la table sur le diamètre total du diamant. Ce paramètre influence grandement l’éclat et le feu de la pierre taillée.

Pourcentage de profondeur : Le ratio de la hauteur d’un diamant entre la colette et la table sur le diamètre du diamant. Ce paramètre influence grandement la brillance et le feu de la pierre taillée. Un pourcentage trop petit ou trop grand affecte négativement l’éclat de la pierre en raison d’une perte de lumière.

Prétaille : Taille qui précède généralement la taille en 8/8 et qui permet de rectifier la pierre après-coup.

Preuve : Reste de matière brute sur une pierre taille, qui prouve ainsi que la taille n’a pas donné lieu à une perte trop importante de matière première. Synonyme de naturel.

Profondeur : Mesure de la hauteur d’un diamant à partir du point le plus bas de la colette jusqu’ à la table.

Proportions : Ensemble de paramètres comprenant les angles, la dimension, et les pourcentages, et qui permet d’évaluer la conformité d’un diamant par rapport à une taille idéale.

Pseudomorphe : Désigne un élément qui adopte la structure cristalline d’un autre minéral.

Pseudomorphisme : Phénomène d’altération interne d’un élément en un autre minéral sans pour autant changer de forme extérieure.

Pur à l’œil nu : Désigne un diamant sans inclusion observable à l’œil nu. La classification d’un tel diamant en termes de pureté ou de clarté est SI-1 ou supérieure.

Pureté : Évaluation qualitative de la limpidité d’une pierre. Voir clarté.

Q

Quadratique (Système) : 1) Système de cristal la maille basique duquel prend la forme d’un prisme droit avec une base carrée. 2) Désignation d’un diamant dont l’octaèdre ou le dodécaèdre de base a servi de plan naturel pour scier la table. Ce type de table est le plus fréquemment rencontré. L’observation de la table à partir du dessus montre clairement les 4 pointes issues de la structure en cristal de la gemme.

Quartzite : Grès composé majoritairement de quartz lié par un ciment naturel à base de silice, compact et métamorphique.

Quatre pointes : Synonyme d’octaèdre.

R

Rebut : Diamant impropre à une utilisation en joaillerie ou industrielle.

Réflexion : Désigne la quantité relative de lumière réfléchie en fonction de l’indice de réfraction des milieux. Ce paramètre est calculable avec un réflectomètre et l’unité est le %.

Réfractomètre : Appareil permettant de mesurer l’indice de réfraction d’une pierre grâce au principe de réflexion totale. Il existe de nombreux modèles, du réfractomètre de poche au réfractomètre équipé d’un filtre au sodium et d’un polarisateur. Un liquide de contact approprié doit être utilisé lors de la mesure.

Rejection stones : Pierres d’une qualité si mauvaise qu’elle ne peut en général pas être taillée. Voir rebuts.

Renverser (une pierre) : Pour une pierre ou une table, synonyme de basculer.

Reprise : Opération consistant à rectifier la taille existante d’une pierre.

Réseau (cristallin) : Arrangement régulier d’atomes au cœur d’un système cristallin.

Rhomboédrique (Système) : Système de cristal avec une maille de base en forme de rhomboèdre, ou cube incliné.

River : Se dit de la couleur exceptionnellement blanche d’un diamant.

Rond : Surnom donné au dodécaèdre rhomboïdal.

Ronde (taille) : Autre nom de la taille d’une pierre gemme en brillant en raison de son apparence ronde vue depuis la table.

Rondelle : Désigne la taille qui correspond à des tranches ou coupes de diamant (disque de petite taille avec deux surfaces planes) dont les bords ont été taillés en facettes. Percés au centre, les rondelles servent d’intercalaires. Cette taille reste extrêmement rare.

Rondiste (ou Rondis) : Partie du diamant entourant sa circonférence, dont la largeur est la plus importante, et qui sert à mesurer le diamètre de la pierre. Cette bande est le résultat de l’opération de débrutage de la ceinture brute de la pierre gemme dans le but de créer un arrondi en préparation de la taille en brillant. Le rondiste doit impérativement être régulier et éviter d’être ou bien trop fin ou bien trop épais. Le diamant est habituellement serti par le rondiste. Le rondiste est soit brut ou sablé, soit facetté ou poli comme le reste de la pierre. Dans les deux cas, la qualité finale du diamant n’est pratiquement pas influencée.

Rubassée : Désigne une pierre artificiellement fêlée pour être ensuite trempée dans une soupe.

Rubbish : Diamant d’extrêmement mauvaise qualité, habituellement inutilisable en joaillerie. Ce type de diamant reste exploitable industriellement ou pour la bijouterie bon marché.

S

Sand ou star : Désigne un diamant de petite dimension mais de bonne qualité.

Sawable : Terme anglais, synonyme de sciable. Désigne un diamant bruts qu’il est possible de scier.

Scellés : Un certain nombre de laboratoires placent les diamants sous scellé dans une enveloppe en plastique avec un certificat d’expertise et un numéro et microfilm associé.

Scherp : Désigne un diamant brut dont la forme est plate et qui présente une arête aiguë ou un éclat qui servira de point de départ pour faire une entaille de clivage. Une telle pierre peut également servir à débruter.

Schiste : Roche d’origine métamorphique avec une structure à lamelles qui se divise aisément en couches parallèles.

Sédimentaire : Pierre cohérente ou meuble issue de roches précédemment existantes. La première étape de sa formation consiste en une altération physico-chimique au niveau de la surface de la Terre dans des conditions qui sont en conséquence bien différentes de celles dans lesquelles le processus métamorphique se produit, c’est à dire à une pression et à une températures basse, en milieu hydratant et oxydant.

Semence (de perles) : Perles de très petite dimension, dont le rayon est inférieur à 1 mm.

Séparation (Surface de) : Plan de clivage qui présente une difficulté, souvent du fait qu’il correspond à un plan de glissement. On parle aussi de macle mécanique.

Serpentine : Roche issue d’une altération de péridotite en profondeur; on trouve notamment des serpentinoschistes à lamelles.

Serti (clos) : Attache d’une pierre gemme sur un bijou après sa taille. Cette opération est effectuée grâce à une lamelle de métal enserrant complètement le feuilletis (rondiste dans le cas du diamant) de la pierre.

Serti (à grains) : Attache d’une pierre gemme de très petite dimension sur un bijou grâce à une pièce métallique relevée de son support puis rabattu sur la pierre comme un granule.

Serti (à griffes) : Attache d’une pierre gemme sur un bijou après sa taille grâce à des tiges de métal rabattues qui griffent le feuilletis (rondiste dans le cas du diamant) de la pierre.

Sertissage : Procédé consistant à attacher enchâsser solidement un diamant ou une pierre gemme, soit brute pour un clivage ou un débrutage, soit taillée sur un bijou. Dans le cas de la pierre brute, elle sera fermement attachée au bâton de clivage ou de débrutage ou encore sur un pot de débrutage, de sciage, ou de taille. Le sertissage s’effectuer généralement grâce à un ciment ou par des griffes ou des mâchoires dans le cas des pots et des dops.

Sight : Ensemble fini de diamants bruts offerts à la vente par la DTC de la De Beers à un petit nombre d’acheteurs choisis, désignés collectivement par le nom de Sight Holders. Ce type d’offre se produit environ dix fois par an.

Silicate : Groupe de minéraux qui présentent un motif de base en forme de tétraèdre, composés d’un atome Si4+ au centre et de quatre atomes 02- aux sommets. Ces minéraux constituent la majorité des roches d’origine magmatique et métamorphique.

Silver cape : Diamant faiblement teinté.

Skin flotation : Procédé utilisé pour séparer le diamant après son extraction, basé sur le principe hydrofuge de la pierre.

Soie : Description du reflet soyeux légèrement argenté observable dans les corindons. Ce phénomène est dû à des fibrilles de rutile présentes dans la pierre. Ces reflets ont un effet négatif sur l’éclat des rubis ou des saphirs taillés.

Soudure : Préparation métallurgique composée de 1/3 d’étain et de 2/3 de plomb, jadis utilisée pour le sertissage du diamant. Ce procédé est rarement utilisé de nos jours, avec quelques exceptions.

Soufrin : Synonyme de chevrin.

Spécimen : Enveloppe scellée contenant des imitations de diamant servant d’échantillon de couleur. L’échantillon est parfois imprimé sur des certificats dans un but promotionnel.

Spectre : Ensemble des rayons et plages de couleur grise ou noire qui remplacent un nombre de couleurs de l’arc-en-ciel lors d’un phénomène de dispersion de la lumière blanche traversant une pierre gemme, comme observé au spectroscope.

Spectroscope : Instrument servant à la détermination de la couleur précise d’un diamant et du coefficient de dispersion de certaines gemmes transparentes. Il existe un nombre de différents types de spectroscope, par exemple : à réseau, à prisme, sur socle, ou encore travaillant dans les UV.

Spotted stone : Désigne un diamant de bonne couleur mais de petit calibre et qui contient des inclusions de couleur noire ou des déchirures de petite dimension.

Stone : Nom donné à un diamant brut de forme parfaite dont la masse excède un carat.

Strass : Imitation de diverses pierres gemmes fabriquée en verre riche en plomb et qui a été coloré grâce à des oxydes de métal comme le cobalt, le cuivre, ou le manganèse.

Substitut : Pierre qui ressemble à une pierre gemme.

Symétrie : Évaluation de l’uniformité d’ensemble de la taille d’une pierre, graduée entre médiocre et excellent. Une symétrie médiocre nuit sérieusement à l’éclat et au feu d’un diamant en raison d’une perte significative de la lumière traversant la pierre. Les diamants dont la symétrie est classée entre bonne et excellente sont mieux adaptés à la joaillerie.

Syngénétique : Désigne une inclusion liquide ou solide ou mixte, formée en même temps que le cristal qui l’héberge.

Synthétique : Voir pierre synthétique.

Système cristallin : Aussi appelé système de cristal, il répertorie l’ensemble des symétries rencontrées dans les espèces minérales. Ce système permet de regrouper les minéraux en sept systèmes cristallins : cubique, hexagonal, monoclinique, orthorhombique, quadratique, rhomboédrique, et triclinique. Chaque groupe est entièrement défini chacun par un polyèdre fondamental, ou basique, qui correspond à la forme tridimensionnelle la plus simple qui possède tous les éléments de symétrie du groupe.

T

Table : Nom de la plus grande facette d’une pierre gemme après sa taille en facettes. La table se trouve sur la couronne en haut du diamant, et sa forme est octogonale. Une table trop grande ou trop petite résulte en une proportion d’ensemble médiocre, ce qui déprécie la pierre en raison d’une perte de feu et de brillance de la pierre.

Tabulaire : Cristal plat dont l’une des trois dimensions est bien plus petite que les deux autres.

Taille : Opération de façonnage ou de facettage d’une pierre. Ce terme décrit également la forme de la pierre après sa taille, telle que ronde, en poire, ovale, etc… ainsi que ses proportions géométriques relatives au diamant brut ou exactes.

Taille ancienne : Désigne une taille dont les proportions sont médiocres et irrégulières, dont la finition est médiocre et qui présente une colette à facettes dite ouverte. Une pierre avec une taille ancienne peut être retaillée avec une perte d’environ 20 à 30 % de matière.

Taille brillant : Taille la plus recherchée pour un diamant, taille ronde à 57 facettes. Cette taille maximise la beauté, la brillance et l’éclat de la pierre.

Taille fantaisie : Désigne une taille en baguette, en carré, en émeraude, en marquise, en ovale ou en pendeloque (poire ou goutte d’eau). Les tailles en 8/8, les roses, et le swiss cut sont exclus des tailles fantaisies.

Taille idéale : Désigne un diamant rond avec une proportion parfaite de la profondeur et de la taille de la table, ce qui produit un équilibre parfait et maximisé du feu et de la brillance de la pierre. Cette taille s’accompagne des meilleurs niveaux de poli des facettes et de symétrie, en raison du grand soin porté à l’opération qui nécessite de sacrifier une grande partie de la matière brute. Seuls les meilleurs sont capables de réussir une telle taille, ce qui rend les pierres de cette taille très demandés et plus chers que les autres types de taille.

Taille médiocre : Désigne un diamant taillé avec une proportion de moindre qualité, souvent en raison d’un besoin de maximiser le poids de la pierre tout en minimisant la perte de matière brute, ce qui nuit au feu et à la brillance de la pierre taillée. Un diamant avec cette taille est certainement moins cher qu’un diamant de bonne taille ou de très bonne taille, mais son scintillement et son éclat en pâtissent.

Taille passable : Désigne un diamant qui a été taillé de manière passable et dont les proportions et le fini lui donnent un aspect inerte pour l’observateur. Un diamant avec une taille passable n’est généralement pas utilisé en joaillerie.

Tamis : Plaque métallique perforée avec des trous de calibre donné, de rayons différents, qui permet le tri des mêlées de diamants ou d’autres pierres gemmes en fonction de leur diamètre.

Tensions internes : Caractéristique d’une pierre causée par des inclusions ou des accidents dans sa structure, qui rendent le diamant fragile aux chocs ou aux pressions.

Tchop-tchop : Terme africain désignant un diamant de qualité inférieure.

Tectite : Roche à l’aspect vitreux qui se forme au niveau du point d’impact des météorites de grande dimension.

Ternaire (Axe) : Axe de symétrie d’une pierre cristalline selon lequel un cristal se superpose à lui-même par une rotation d’un tiers de tour, ou de 120°. Par exemple, l’axe passant par deux sommets opposés d’un cube est un axe ternaire.

Thermoluminescense : Émission de lumière qui provient d’un matériau chauffée à une température inférieure au rouge.

Top : Pointe obtenue sur un diamant brut après son sciage.

Top wesselton : Désigne la couleur G (blanc extra) ou F du diamant.

Traitement thermique : Procédé de chauffe d’une pierre gemme dans le but de changer son apparence, sa couleur ou sa clarté. La chauffe se fait à basse température (à partir de 100°C) ou à haute température (jusqu’à 2000°C).

Très bonne taille : Désigne un diamant dont la taille est en conformité à des normes préétablies strictes en termes de proportion et de pourcentage de profondeur de la pierre et de la table. Ces proportions notables permettent d’obtenir un feu et une brillance excellente.

Tri (ou triage) : Procédé qui consiste à séparer des pierres brutes en différentes catégories ou des pierres taillées en fonction de leur couleur et pureté.

Triangle : Taille fantaisie. Synonyme de tricorne.

Trichoïsme : Caractéristique de certains systèmes cristallins biaxes dont l’observation révèle trois différentes colorations dans les trois axes principaux : les bissectrices des directions optiques qui se trouvent à angle droit avec le plan de ces directions.

Triclinique (Système) : Désigne l’ensemble des cristaux qui ont une maille basique en forme de parallélépipède quelconque, différent de tout parallélépipède particulier.

Trigon : Cristallisation ou creux en forme de triangle observable sur les faces d’un diamant brut. Ces marques servent à identifier la structure cristalline de la pierre observée.

Trois pointes : Désigne un diamant dont la table et soit une face naturelle, soit une surface cIivée, mais en aucun cas une surface sciée.

U

Ultra-basique : Désigne un magma ou une roche avec un contenu de SiO2 (silice) inférieur au magma basique.

Uniaxe : Désigne un cristal anisotrope qui possède un unique axe optique, qui est alors son axe de symétrie principal d’ordre 3, 4 ou 6.

V

Veine : Filon de tout minéral ou de toute roche présent au sein d’une roche de nature différente.

Verre aventuriné : Désigne un verre caractérisé par la présence de paillettes de cuivre dispersées en grand nombre et majoritairement de forme triangulaire.

Vitreux (Éclat) : Désigne un éclat de faible vivacité qui ressemble à du quartz ou à du verre.

Vitreux (État) : Désigne l’état physique d’un produit solide non cristallisé en présence de transition vitreuse. Un tel produit s’obtient généralement à la suite de la trempe d’un liquide dit à grande distance. Antonyme d’état cristallin.

Vue : Ensemble de diamants bruts proposés par la Central Selling Organization de la De Beers, environ dix fois par an, à un faible nombre d’acheteurs choisis. Synonyme de sight.

W

Was (ou Wass) : Terme flamand désignant la structure d’un diamant.

X

Xénocristal : Cristal étranger, ou inclus, présent dans un cristal de nature différente, appelé cristal hôte.

Xénolithe : Enclave située au sein d’une roche d’origine magmatique.

Z

Zéolithe : Aluminosilicate hydraté complexe issu d’un certain nombre de roches d’origine volcanique. Ce produit est destiné à une utilisation industrielle en tant qu’absorbant ou que catalyseur.

 

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.