L’extraction du diamant

Le diamant est d’emblée la pierre précieuse la plus coriace mais également la plus belle de toute la planète.

Découvert il y a des siècles, il est devenu au fil du temps et de la civilisation un symbole, une source d’inspiration incontournable et est même arrivé à être l’objet du culte hindou.

On l’honore, on le désire au point de renoncer aux vertus humaines, parce que sa valeur est immense. Son utilisation reste très variée et a évolué au fil des années.

Les différentes utilisations des diamants

Autrefois, on l’a considéré comme un anti poison du fait de sa résistance aux réactions chimiques et actuellement, c’est devenu un puissant instrument industriel de pointe dans les perforations de pierres et de saphirs.

Le diamant a été jadis connu par ses pouvoirs de séduire l’homme par sa beauté mais également par la force qu’il émane. Indestructible, il est actuellement utilisé pour des atouts économiques considérables notamment dans les industries.

A diamond in a pile of coal shows the evolution of a precious gem.

Ainsi, l’extraction du diamant ne reste plus qu’un simple caprice pour les parures des femmes ou encore pour les couronnes emblématiques, mais est devenue le moyen d’avoir un instrument industriel efficace et de haut niveau.

L’utilisation du diamant s’est alors élargie. Actuellement, il œuvre dans différents secteurs comme les ateliers de construction mécanique, les industries de verreries, les laboratoires et même dans les secteurs miniers.

L’extraction du diamant fait partie de l’étape la plus cruciale et la plus difficile du processus d’obtention de diamant.

Encore faut il que les experts le fassent avec attention et professionnalisme pour éviter toutes pertes tout au long de l’opération.

A ce stade, des matériels de haute technologie sont de rigueur, accompagnés par l’implication de chaque personne qui y travaille.

Les différentes méthodes d’extraction des diamants

L’extraction du diamant comporte essentiellement trois phases entre autres l’élimination des éléments dits stériles comme la terre ou les pierres qui cachent les diamants, ensuite l’extraction proprement dite qui consiste essentiellement à extraire les diamants du sable diamantifère et enfin le lavage.

Notons que l’exploitation des diamants coûte cher, ceci dit, le rendement n’est considérable qu’à des kilomètres carrées de terrain. Cela justifie d’ailleurs leur coût onéreux.

L’extraction du diamant se fait en fonction des gisements. Il existe alors trois sortes de gisements : le gisement primaire, les gisements secondaires alluvionnaires et éluvionnaires et enfin les gisements marins.

Pour le premier, deux sortes d’exploitation sont à retenir entre autres la mine à ciel ouvert et la mine souterraine.

Là encore surviennent deux types d’extraction souterraine : soit par éboulement, soit en gradins. Mais quoi qu’il en soit, le terrassement est effectué à l’aide de gros engins techniquement construit pour chambouler une quantité énorme de terres et de roches ou alors un explosif lorsque ces dernières résistent aux engins.

L’extraction se fait quelque fois à 1000 mètres au dessous du sol. Quand aux gisements secondaires, l’exploitation est d’emblée effectuée sous l’eau, ce qui implique naturellement que l’extraction se fait sur les rivières.

L’exploitation en mer nécessite de solides engins capables d’effectuer un terrassement considérable. Ce type d’exploitation s’avère toutefois très difficile.

L’extraction du diamant se fait habituellement à bord des bateaux d’exploitation, ce qui requiert le plus souvent un solide budget. De nos jours, une seule firme est réputée pour les exploitations marines : la De Beer

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.