Les diamants du cratère Popigai – Nord de la Russie

Le plus grand gisement de diamant connu a été formé par l’impact d’un astéroïde massif

Qu’est ce que le cratère Popigai?

Environ 35 millions d’années avant, un astéroïde d’environ 5 à 8 kilomètres de diamètre, se déplaçant à une vitesse d’environ 15 à 20 kilomètres par seconde s’est écrasé dans la région aujourd’hui connu comme étant la péninsule du Tamyr, Nord Sibérie, en Russie.

L’énergie fournie par cet impact était assez puissante pour faire fondre instantanément des milliers de kilomètres cubes de roches et projeter des millions de tonnes de matière dans les airs. Une partie de ces éjectas atterrit sur d’autres continents.

L’explosion a produit un cratère de 100 kilomètres de large avec un bord de roche déformée allant jusqu’à 20 kilomètres de large. Nous savons maintenant qu’il s’agit du « Popigai Crater » ou « Popigai Astroblem », le septième plus grand cratère sur Terre.

La preuve de chaleur et pression énorme

Aujourd’hui, 35 millions d’années plus tard, les chercheurs ont trouvé des centaines de kilomètres cubes de roches, des tagamites (fondues sous l’effet de l’impact) dans le cratère.

Ils pensent qu’à l’origine environ 1750 kilomètres cubes de roches furent fondus, mais environ la moitié partit en éjectas.

Il ya aussi de vastes dépôts de suevite (brèche formée à partir de fragments de roche cible) jusqu’à 600 mètres d’épaisseur au lieu d’impact.

Une couche de suevite s’étend sur une superficie d’environ 5000 kilomètres cubes.

La chaleur et la pression produite par cet impact ont largement dépassé ce qui est nécessaire pour la formation de diamants au point d’impact.

Un impact à une telle vitesse d’un objet de 5 kilomètre de large produirait une explosion d’énergie équivalente à des millions d’armes nucléaires et des températures plus chaudes qu’à la surface du soleil.

Comment se forment les diamants ?

Qu’est-il arrivé au point d’impact ?

L’impact s’est produit la où de la roche archéenne de gneiss, graphite et grenat était recouvert par environ 1,5 kilomètres de sédiments.

La roche au point d’impact a été instantanément vaporisée et un cratère de 8 à 10 km de profondeur s’est formé.L’intensité de la chaleur et de la pression diminuait avec la distance du point d’impact.

A environ 12 kilomètres, les conditions étaient sans doute encore trop rudes pour la formation et la stabilité des diamants.

Les diamants trouvés aujourd’hui ont probablement été formé dans une petite zone de roche située à environ 12 à 13 kilomètres du point d’impact.

Ce qui créa une coquille de roche diamantifère d’environ 1 à 2 kilomètres d’épaisseur sous la forme d’un hémisphère autour du point d’impact.

Dans cette zone des flocons de graphite furent immédiatement transformés en diamant.

Les chercheurs estiment que cette coquille de roche diamantifère possède un volume d’environ 1600 kilomètres cubes et contient plus de diamants que tous les autres gisements connus de la Terre réunis.

Quel genre de diamants?

Au point d’impact, les conditions nécessaires à la formation de diamants sont présentes pour juste une fraction de seconde. Transformant le graphite en diamant.

La plupart des diamants produits étaient des petites pierres poly cristallines qui ont à peu près la même taille et forme que les flocons de graphite dans le gneiss.

La plupart sont des petites pierres de moins de 2,0 millimètres qui pourraient convenir pour la production d’abrasifs diamantés.

Comme ces diamants se sont formés dans un éclair de chaleur et de pression il n’y avait pas assez de temps pour que de grandes pierres de grande clarté et pureté se forment.

Pour cette raison, Popigai ne sera probablement pas un site pour une extraction de diamant gem.

Un potentiel surestimé dans les infosDes articles signalèrent le cratère de Popigai comme un important gisement de diamant contenant des milliards de carats de qualité gemme que la Russie gardait secrète. Ce qui n’était pas vrai.

Ce gisement était connu des chercheurs du monde entier depuis le début des années 1990. Beaucoup d’entre eux ont visité le cratère avec l’autorisation et l’appui du gouvernement russe.

Il n’existe pas de documents publics montrant que Popigai est un gisement exploitable de pierres précieuses .

Popigai ne représente pas une menace pour les autres mines, car le gisement ne contiendrait que de petits diamants de qualité industrielle.

Environ 98% des diamants industriels d’aujourd’hui sont fabriqués en laboratoire, ce qui est plus rentable que l’exploitation.

Les diamants sont ils exploitables ?Les diamants de Popigai ne sont probablement pas une cible prioritaire. Aujourd’hui, la plupart des diamants industriels du monde sont des pierres synthétiques. Pour l’année 2010, l’US Geological Survey a déclaré que:

«Le diamant naturel compte pour environ 1,4% de tous les diamants industriels utilisés, le reste étant du diamant synthétique».

L’efficacité et le coût de la production de diamants synthétiques n’ont cessé de s’améliorer au cours des dernières décennies.

Il est maintenant moins cher de «faire des diamants industriels ». En 2010, la production mondiale de diamant synthétique industriel était d’environ 4,38 milliards de carats d’une valeur de 1,65 milliards à dollars et 2,50 milliards de dollars : le prix moyen pour 50 cents par carat ou moins.

Les compagnies chinoises ont produit plus de 90% des diamants synthétiques dans le monde.

Le cratère Popigai est un endroit isolé au-dessus du cercle polaire arctique, dans un environnement difficile, sans infrastructure et sans source locale d’employés et d’appui.Pour une extraction bénéfique les diamants doivent:

  1. être assez grands pour être récupérés et utilisés dans l’industrie,
  2. avoir des propriétés physiques qui sont utiles à l’industrie, et
  3. être présents dans des concentrations suffisamment élevées pour être économiquement exploités.

Les Russes n’ont divulgué aucune information pour confirmer que le dépôt était exploitable.

De la lonsdaleite

De petites quantités de lonsdaleite sont présentes dans les roches diamantifères du cratère de Popigai. La lonsdaleite est un minéral rare, carbonique à structure cristalline hexagonale associée avec des diamants dans les météorites et les corps d’impact.

Comme le diamant, c’est un minéral qui se forme dans des conditions de très haute température et de pression. Elle est souvent désignée comme du «diamant hexagonal ».
Quelques spécimens de lonsdaleite synthétique pourraient avoir des caractéristiques de durabilité qui dépassent celles du diamant. Ces caractéristiques n’ont pas été retrouvées dans les échantillons naturels ou dans des échantillons prélevés à Popigai.

La Russie productrice de diamant

Les Russes possèdent une grande expertise dans l’extraction de diamants, la production de diamant synthétique, et l’utilisation du diamant comme matériau industriel.

Alrosa, la société d’État de diamants de la Russie, produit plus de diamants naturels que toute autre société dans le monde et est un important producteur de diamants synthétiques.

La Russie produit plus de diamants gem, plus que tout autre pays après le Botswana.

Ils en extraient et en produit en laboratoire depuis longtemps. Si Popigai était une aubaine financière, ils l’auraient probablement exploité depuis belle lurette.

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.