La plus grosse bulle financière de toute l’histoire de la finance

C’est dans un contexte de volatilité des marchés, alors que la situation économique semble s’empirer de jour en jour que Robert Fitzwilson le fondateur de The Portola Groupe, vient nous donner sa vision d’ensemble sur l’économie et sur la crise qu’elle traverse. Pour illustrer ses propos et pour bien nous faire comprendre ce qui se passe, il va se servir de l’exemple de la fameuse bulle financière d’internet.

La bulle financière d’internet

Il nous explique ainsi que la bulle financière du «.com» à selon lui commencé avec l’arrivée de Netscape sur le marché. Avant cette entrée en bourse, les entreprises réagissaient différemment, elles devaient avoir un plan de développement précis, faire des bénéfices et avoir des flux de trésorerie avant de pouvoir rentrer sur le marché.

Fitzwilson nous explique qu’une bulle financière se crée, quand la vitesse de croissance des prix ne reflète plus la réalité. Car en temps normal pour faire de la surperformance sur le marché, il faut savoir prendre des risques et avoir un estomac solide. Car le moyen le plus direct consiste à acheter alors que tout le monde vend et qu’il semble n’y avoir aucune raison logique d’acheter. Par contre dans une situation de bulle financière, les prix vont atteindre très rapidement des niveaux qui ne pourront pas être expliqués et qui défieront toute logique. Ainsi si une bulle financière se déclenche personne ne pourra anticiper l’arrêt de la hausse, il n’y a presque aucune limite.

C’est exactement ce qui s’est passé avec les entreprises d’internet, il n’y avait pas de limite de capitalisation alors même que la plupart de ses entreprises n’avaient pas de flux de trésorerie et ne généraient même pas de bénéfices. En fait on avait mis en place un nouveau système où le prix était calculé en se basant uniquement sur l’imagination et sur le nombre d’ingénieurs qu’employait la société. C’est de cette façon que la Silicon Valley est pour ainsi devenu un pays virtuel, avec ses propres principes de fonctionnement et même sa propre monnaie virtuelle.

Tout le monde était emballé par ces nouvelles entreprises et tout le monde voulait y investir de l’argent. C’est comme ça que l’on a commencé à oublier les préoccupations concernant les évaluations de démarrage, car tout le monde pensait que les grosses entreprises cotées avaient tout intérêt à racheter les jeunes entreprises côté de la Silicone Valley. Et ceci même si elles devaient payer un prix complètement surévalué. C’est comme ça que la spirale ascendante s’est rapidement emballée et que les prix ont finalement commencés à plonger. En définitive, ce qui avait commencé comme augmentation extraordinaire qui avait atteint 278 % à son plus haut niveau s’est terminé en une baisse vertigineuse de plus de 78 %. Voilà ce que l’on appelle une bulle financière et voilà les conséquences de son explosion.

La plus grosse bulle financière de l’histoire humaine

Les bulles financières ne sont pas un phénomène nouveau, dans le passé les gens se sont bien échangés des fortunes contre des bulbes de tulipe. Et plus récemment nous avons pu assister à l’explosion de la bulle immobilière aux États-Unis. Mais la plus grosse bulle de toute l’histoire humaine est certainement celle des dettes souveraines. Le marché des obligations d’états est en effet tout sauf rationnel, alors que la plupart des états sont en situation d’insolvabilité, il existe encore une croyance presque universelle qui dit que ces titres sont sans danger.
Pourtant cette bulle financière est extrêmement dangereuse, car elle paraît complètement improbable. C’est pour cette raison que la plupart des gens nous expliquent que c’est l’or, l’argent et le pétrole qui sont en situation de bulle. Alors que cette analyse est complètement fausse, car la dette des états est en monnaie fiduciaire et que les taux d’intérêt des banques centrales n’ont jamais été aussi bas. Il est donc parfaitement logique que les prix montent, ils suivent la courbe inverse des taux d’intérêt. Et si la situation continue, ils vont même crever le plafond. Car c’est bien la monnaie fiduciaire qui est au centre de cette gigantesque bulle, et c’est donc sa valeur qui risque à tout moment de chuter en flèche. Et malheureusement comme lors de la plupart des bulles financières les gens s’en rendront compte trop tard et ils risquent de perdre la totalité de leurs économies.

Source

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.