Utilisation de l’argent métal dans l’industrie.

Business, Financial, Bank Silver Reserves Concept. Stack of Silver Bars in the Bank Vault Abstract BackgroundLa demande annuelle totale d’argent pour l’industrie devrait atteindre près de 680 millions d’onces d’ici trois ans

Près de 50 % de cette croissance vient des domaines électriques et électroniques, mais des demandes d’argent concernent également d’autres secteurs.

Le photovoltaïque et les batteries bien évidemment, mais également l’oxyde d’éthylène, les antibactériens et l’hygiène, les roulements en argent, l’industrie automobile, les brasures et soudures, les encres d’impression…

Au cours des dernières décennies, la demande d’argent industriel a connu une forte croissance, compensant la diminution dans le secteur de la photographie.

Depuis une bonne dizaine d’années, la demande d’argent par les pays émergents n’a cessé de progresser.  En Chine notamment la consommation d’argent par habitant a progressé de 281 % depuis l’an 2000.

Les pays développés, mais également ceux en développement, ont vu exploser les demandes dans les domaines du photovoltaïque, de l’industrie automobile et des applications antibactériennes.

Et selon les estimations, la consommation totale d’argent dans l’industrie devrait s’accroître de 4,4 % par rapport à 2013.

Photovoltaïque

L’argent est un composant essentiel des panneaux photovoltaïques.  Cependant, pour réduire les coûts de production, un certain nombre de grands producteurs tentent de réduire l’utilisation de pâtes d’argent dans les cellules.

Néanmoins, le photovoltaïque continuera à se développer et la consommation d’argent devrait augmenter en conséquence.

Cependant, le taux de croissance pourrait être affecté par la diminution de la quantité d’argent, et de nouvelles cellules nécessitant moins d’argent devraient être développées à l’avenir.

La consommation annuelle mondiale d’argent pour le photovoltaïque passera de 88 millions d’onces en 2013 à 109 millions d’onces en 2018.

Batteries à l’oxyde d’argent et applications militaires

L’utilisation des piles boutons dans les appareils auditifs, les jouets, les instruments médicaux, les montres et autres appareils de faible puissance représente une consommation importante d’argent.

Les fabricants d’ordinateurs portables encouragent également le développement technologique de ce type de batteries.

Il en est de même pour les applications militaires, comme les missiles et les torpilles dans les sous-marins. L’inconvénient, c’est que la plupart de ces applications sont à usage unique, sans possibilité de recyclage.

Bon nombre de systèmes de défense arrivant en fin de vie ou en voie d’obsolescence, la demande d’argent pour les remplacements et mises à niveau de ces équipements devrait considérablement augmenter, même en cas d’absence de conflits.

Le budget mondial 2013 pour la défense était de 1.538 milliards de dollars. Celui de la Chine devait atteindre 132 milliards de dollars l’année dernière.

Oxyde d’éthylène

C’est un matériau réactif, principalement utilisé dans le secteur de la chimie. Il est énormément utilisé dans la fabrication d’antigel, de polyester, de solvants, de produits cosmétiques et pharmaceutiques, de savons, de détergents, de systèmes de purification des gaz, d’émulsifiants et de dispersants.

La production mondiale annuelle dépasse les 26 millions de tonnes métriques, ce qui signifie que la consommation d’argent pour les catalyseurs varie autour de 56 millions d’onces par an. Et cela pourrait atteindre les 63 millions d’ici trois ans, soit une augmentation d’environ 20 % par rapport à 2013.

Argent antibactérien

L’argent comme antibactérien remonte aux temps anciens. Les Phéniciens déjà, plus d’un millénaire avant notre ère, stockaient l’eau et d’autres liquides dans des bouteilles revêtues d’argent pour empêcher une contamination.  Il en a été de même chez les Grecs anciens et les Romains.

Plus récemment, lors de la conquête de l’Amérique, les colons plaçaient des pièces de monnaie en argent dans leurs réserves d’eau afin qu’elles restent potables.

Les scientifiques du programme spatial soviétique ont également choisi l’argent en tant qu’agent sanitaire à long terme pour le recyclage et la purification de l’eau dans l’espace.

De tous les métaux aux propriétés anti-microbiennes, l’argent est celui qui est le plus efficace et le moins toxique pour l’homme, de sorte qu’il n’est pas surprenant que l’argent soit couramment utilisé pour freiner la prolifération bactérienne dans toute une variété d’applications médicales, mais aussi dans la vie quotidienne (soins des plaies et des brûlures, appareils électroménagers, purificateurs d’eau, emballages alimentaires…).

L’argent est également utilisé comme biocide dans les établissements de soins afin de réduire la présence de super bactéries résistantes aux antibiotiques.

Roulements en argent

Ils sont largement utilisés dans l’équipement lourd et les applications de haute technologie pour lesquels une résistance supérieure à la corrosion, à l’usure et à de hautes températures est nécessaire.

Ces roulements jouent un rôle important dans les moteurs à réaction, permettant un arrêt du moteur en toute sécurité lors d’une panne de la pompe d’huile ou d’un défaut de lubrification.

Avec le développement rapide de l’industrie de l’aviation, la demande pour ce type de roulements devrait avoir une croissance continue et stable. Au niveau mondial, la demande devrait augmenter de 7,8 % d’ici 2016, ce qui représenterait un montant de l’ordre de 96 milliards de dollars.

La consommation d’argent dans ces roulements devrait avoisiner les trois millions d’onces par année d’ici 2018.

Automobile

Une voiture entièrement équipée peut avoir plus de quarante commutateurs en argent pour démarrer le moteur, activer la direction assistée, les vitres, les miroirs, le verrouillage des portières et commander d’autres accessoires électriques. Bien que le nombre exact de contacts en argent dans les automobiles soit incertain, les perspectives de demande sont élevées.

La croissance de la production automobile mondiale est en augmentation depuis 2014 et pourrait atteindre 110 millions d’unités d’ici fin 2018. Par conséquent, l’utilisation de l’argent dans l’industrie automobile pourrait croître très rapidement, pour passer de 56 millions d’onces en 2013 à 71 millions d’onces en 2018.

Brasure

Le brasage à l’argent est une méthode courante utilisée pour l’assemblage ou le collage de métaux ferreux et non-ferreux, comme l’acier, l’acier inoxydable, le cuivre et le laiton.

Les brasures à l’argent sont utilisées dans les appareils ménagers, la distribution d’énergie, la construction automobile, l’aéronautique…

La consommation totale d’argent dans ce domaine représentait en 2013 un volume de 70 millions d’onces. Et la demande d’argent pour les alliages de brasage devrait croître suite à la reprise progressive du secteur de la construction de l’habitat et de l’infrastructure dans les régions développées et en développement.

D’ici fin 2018, cette demande devrait atteindre 88 millions d’onces, soit une augmentation de plus de 19 millions d’onces par rapport à la demande actuelle.

Encres d’impressions

Les encres imprimées reposant sur la nanotechnologie sont conçues pour utiliser la super conductivité de l’argent. Actuellement, cette technologie en est encore au stade de la recherche et des essais en laboratoire, mais des sociétés travaillent déjà sur la commercialisation de ces nouvelles techniques.

Ces encres à base d’argent sont actuellement largement utilisées dans des dispositifs RFID qui transmettent des informations d’identification en utilisant la fréquence radio.

Beaucoup de chaînes de magasins, dont Target, Best Buy et Kroger, ont officiellement annoncé leurs projets dans ce domaine ou sont déjà en train de mettre en place des systèmes RFID.  Wal-Mart par exemple utilise cette technologie depuis plus de dix ans.

Les puces RFID sont également utilisées dans la gestion du bétail pour la détection précoce d’un état de santé inhabituel.

La demande totale actuelle pour les puces RFID, dont chacune contient 10,9 milligrammes d’argent, est à ce jour de plus de quatre milliards de pièces. Entre 2012 et 2022, la valeur de ce marché devrait quadrupler pour atteindre 26,2 milliards de dollars.

Au total, la demande d’argent dans les encres imprimées devrait passer de 2 millions d’onces en 2013 à 4 millions d’onces en 2018.

En conclusion, quel que soit le domaine ou le secteur industriel pris en compte, on observe une utilisation importante de l’argent pour différentes de ses propriétés.

Le constat est clair : cette consommation déjà importante ne devrait que s’accroitre et pas seulement à long terme. La question que l’on peut se poser est celle du recyclage de l’argent puisqu’on le sait, les réserves sont en voie de diminutions.

Source

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.