De nouvelles manipulations des prix de l’or et de l’argent

Les prix de l’or et de l’argent ont fait preuve d’une grande volatilité sur ces derniers jours, l’or ayant même perdu plus de 100 $ en un peu plus d’une semaine. Mais, alors que les prix sont déjà en train de remonter, nous sommes tout de même en droit de nous poser des questions sur les réactions imprévisibles de ce marché. Et c’est Eric Sprott qui nous amène quelques éléments de réponse, dans une récente interview qu’il a donnée au site kingworldnews.

Explication de la chute des prix

Il nous explique ainsi que cette volatilité n’est rien d’autre que le résultat de l’application des mêmes forces qui sont à l’œuvre depuis une douzaine d’années afin de maintenir une volatilité à la baisse très importante sur les prix de l’or et de l’argent. D’après ses analyses, c’est l’argent-papier qui inonde littéralement le marché. Il nous fait ainsi remarquer que le jour où la baisse s’est enclenchée, ce n’est pas moins de 225 millions d’onces d’argent qui ont été mis à la vente sur le marché. Ce chiffre est tout simplement astronomique, quand on sait que la production moyenne annuelle se situe aux alentours de 800 millions d’onces. Pour lui, c’est tout simplement incroyable que, sur la journée du 29 février, on ait pu échanger 500 millions d’onces d’argent.

Pour lui, des volumes pareils ne peuvent être mis en vente que pour agir à la baisse sur le marché de l’argent physique. James Turk fait d’ailleurs exactement la même analyse : pour lui, cette manipulation est orchestrée par les banques centrales qui ne souhaitent pas que l’or passe la barre des 1800 $ l’once. Le but est, bien sûr, de garder un strict contrôle des cours pour que ces métaux ne représentent pas une alternative trop tentante à la monnaie fiduciaire et accélère ainsi la dévaluation de la monnaie-papier.

De nouvelles manipulations des prix de l’or et de l’argentLes preuves de manipulations sont de plus en plus apparentes

Pour Eric Sprott, ces mouvements en deviennent même ridicules, car le phénomène se produit tellement souvent qu’il est clair que les autorités monétaires ne souhaitent pas qu’un lien trop flagrant se créé entre la dévaluation de la monnaie-papier et la hausse des prix des métaux précieux. Ainsi, à chaque nouvelle injection de liquidité, on essaye de manipuler les cours à la baisse, pour que les prix restent stables et sous contrôle.

Mais comme la demande en métaux précieux est en train d’exploser, ces manipulations ne peuvent que rester relatives et exceptionnelles, les cours étant forcément appelés à s’apprécier de façon importante. Car il arrivera un moment où ces manipulations seront complètement absorbées par le marché, et nous assisterons alors à une explosion des prix pour atteindre des niveaux historiques.

Source

 

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.