La Chine et la Russie signent un accord pour éviter le dollar

Le dollar et pour l’instant la monnaie de référence pour le commerce international, et notamment pour tous les échanges liés au pétrole. Ainsi quand deux pays s’échangent des biens, la vente est libellée en dollars surtout quand ces échanges concernent le pétrole, c’est ce qui rend la monnaie américaine prédominante et c’est pour cette raison qu’elle est utilisée par beaucoup de banques centrales à travers le monde pour leur réserve de capitaux.

Et c’est surtout pour cette raison que les États-Unis n’avaient pas jusqu’à présent pas de problème de dette, ce statut de monnaie de réserve leur permettait d’imprimer des dollars sans réserve pour combler leurs déficits. L’avantage est si important, que certaines rumeurs vont jusqu’à affirmer que l’invasion de l’Irak s’explique en partie par la décision du pays de commencer à vendre du pétrole libellé en euro. Ces rumeurs expliquerait la pression mise en place sur l’Iran, qui souhaite lui aussi utiliser l’euro ou des roubles russes pour ses transactions pétrolières.

Mais il semblerait que la situation soit doucement en train de changer. Ainsi l’accord signé par la Chine et la Russie représente une part importante des échanges mondiaux. On estime que le commerce entre la Russie et la Chine représente 40 milliards de dollars par an. Sachant que cet accord s’applique aussi sur les échanges de pétrole et de gaz, l’hégémonie du dollar vient de descendre d’un cran. Car bien que les États-Unis restent les plus gros consommateurs de pétrole au monde, c’est la Chine qui détient la première place en terme de consommations de ressources énergétiques. Sachant que la Russie quant à elle est devenu le premier exportateur de pétrole et le plus gros exportateur de gaz au monde.

accords chine russie

Ce n’est d’ailleurs pas la première mesure que prend la Russie afin d’essayer de se détacher du dollar. Ainsi en 2006 Vladimir Poutine avait déjà essayé de libellé le gaz naturel en rouble. Il souhaite en effet à terme ouvrir une bourse d’échange de pétrole et de gaz directement en Russie et ainsi effectuer toutes les transactions en rouble. La Chine affiche d’ailleurs les mêmes ambitions en Asie, elle souhaite promouvoir l’utilisation du yuan pour les échanges commerciaux, et a même récemment signé un accord avec la Malaisie dans ce sens.

Sachant que la demande mondiale de dollar est principalement due au commerce international qui se réalise dans cette monnaie. Si des initiatives de ce genre continuent à voir le jour, le dollar risque d’être très vite remplacé. Et il y a fort à parier que la situation économique de plus en plus désastreuse des États-Unis, ainsi que la récente dégradation de la note de la dette risque de pousser toujours plus de pays à prendre de la distance avec une monnaie qui se déprécie de plus en plus rapidement.

Source:

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.