Le diamant synthétique une production en augmentation

Heap of loose diamonds with brilliant cut and princess cut diamonds

La production de diamant de laboratoire ne cesse d’augmenter ces dernières années.

Les laboratoires qui les produisent se sont en effet multipliés un peu partout, tout autour de la planète.

On en retrouve ainsi une flopée en Chine mais aussi aux Etat-Unis ou encore en Russie.

Difficile dans ces conditions d’estimer la production totale. Mais une chose est sûre, le prix de ces diamants baisse.

Une production de diamant de laboratoire qui augmente

D’après une récente enquête, la production de diamant synthétique destiné à une utilisation en bijouterie a doublé. La production est ainsi passée de 11/20 % à 28/40% en un an.

Mais cette augmentation de la production a provoqué une baisse des prix. Ainsi un diamant blanc de 1 carat, de qualité VS (avec très peu d’inclusion), de couleur FH (presque incolore) et de coupe idéale VG, se vendait aux alentours de 4850 $ au mois de mars de l’année dernière.

Aujourd’hui il est vendu 4350 $ ce qui représente une baisse de 10 %. Et d’un autre côté, le prix du diamant naturel pour une pierre équivalente a pour sa part augmenté. Le prix serait ainsi passé de 5850 $ à 6150 $. Ce qui correspond à une augmentation d’environ 5 %.

Ainsi, il y a un an la différence entre un diamant synthétique et son équivalent était de 17 %. Elle est donc passé à 29 % en un an.

On peut donc remarquer que les diamants créés en laboratoire sont de moins en moins chers. Cette baisse des prix est essentiellement due une augmentation de la production possible grâce à des améliorations technologiques.

Ces améliorations ont logiquement amélioré l’économie de ce secteur et entraîné la multiplication des laboratoires. Une offre en plein essor dans un contexte de plus en plus concurrentiel pour les fabricants.

Malgré ce constat,il est difficile d’ évaluer la croissance réelle de l’offre de diamants créés en laboratoire. En effet de la Chine aux USA en passant par la Russie les laboratoires se sont multipliés.

Mais on ignore à quelle échelle

Estimations complexes à réaliser quand on sait que les entreprises sont privées et propriétaires. Et que la production est également segmentée.

On estime ainsi que 40 % des diamants produits sont de qualité gemme, 20 % de qualité proche de gemme et 40 % de qualité industrielle.

Ainsi les diamants de qualité gemme sont utilisés pour la confection des bijoux. Ceux de qualité industrielle pour leur qualité abrasive dans diverses applications industrielles.

Les diamants quasi-gemme utilisés pour les bijoux ou les applications industrielles.  Mais cette répartition dépend essentiellement des prix et de la demande.

Précisons que pour les diamants naturels, la production de diamant de qualité industrielle est considérée comme un sous-produit. Ce sont en effet la présence de diamant de qualité gemme dans un gisement qui va déterminer si une mine sera exploitée ou non.

Il faut également savoir que la possibilité de créer des diamants de qualité supérieure dans des laboratoire est en réalité plutôt récente. Cette capacité ne remonte pas à plus de 10 ans.

Et même avec ces progrès technologiques, la production de diamant gemme en laboratoire ne représente que 10 % de la production mondiale équivalent à 5 M carats contre 60 M de carats pour la production de diamant naturel de qualité gemme. La production totale de diamant naturel étant estimée pour 2018 à 147 M de carats.

L ‘industrie de la fabrication de diamant à usage industriel existe pour sa part depuis des décennies. La production en laboratoire fournit d’ailleurs 99 % des diamants industriels utilisés essentiellement comme abrasif.

C’est en réalité estimer la production en laboratoire de diamant de qualité proche de la qualité gemme qui se complique.

En effet, les producteurs de diamants industriels ont considérablement amélioré leur technologie. A tel point qu’ils sont désormais en mesure de produire des diamants de qualité presque gemme à grande échelle.

Et quand on sait que des milliards de diamant de qualité industrielle sont produits chaque années, avec de tel progrès techniques, la productions de diamant de qualité gemme va également certainement explosée.

Elle va sans aucun doute atteindre des millions de carats. Et une partie de cette énorme production va certainement être destinée à a bijouterie.

Cependant étant donné que la production des diamants de laboratoire va inexorablement augmenté et s’accélérer, c’est plus ou moins inévitable que la différence de prix entre diamant synthétique et diamant naturel va augmenter.

L’industrie du diamant naturel a d’ailleurs développe divers instruments qui permettent d’identifier clairement la provenance des pierres.

Le futur des diamants de laboratoires semble cependant prometteur. Après la bijouterie, ces pierres synthétiques seront certainement utilisées dans la haute technologie.

Leur application peut en effet être très vaste. Les puces, les lasers, l’optique, les équipements de conductivité thermique, les écrans de téléphone portable.

Le potentiel est énorme et la communauté scientifique et technique vient à peine de commencer à découvrir son potentiel.

L’industrie high-tech attend d’ailleurs avec une grande impatience le diamant de haute qualité qui sera produit à échelle industrielle pour un prix économiquement accessible.

Les fabricants en ont pleinement conscience et la majorité d’entre eux n’utilisent leur diamant en bijou uniquement comme tremplin.

Source

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.