Pépites d’or, les 5 plus gros exemplaires au monde

Gold coins.

Depuis que la ruée vers l’or à commencé, c’est incontournable.

La découverte de grosses pépites d’or génère enthousiasme non seulement chez les chercheurs d’or mais aussi aux yeux du public.

Ce qui attire sans aucun doute c’est la quantité d’or découverte en un seul « coup de pioche », relativement facilement.

Les pépites d’or se trouvent en réalité un peu partout. Aussi bien dans les dépôts alluviaux (c’est-à-dire les sédiments qui sont formés par les mouvements de l’eau) que dans d’autres dépôts (formés par d’autres mouvements) ou encore dans la gisements primaires tel que les filons d’or exposés aux intempéries Enfin, les pépites d’or peuvent également être mises à jour dans les gisements d’or dur à condition que les roches à proximité puissent être extraites.

Il faut savoir qu’un grands nombres de pépites se présentent comme la plus grande au monde. Mais bien évidemment toutes ne peuvent pas l’être.

Pas aussi facile qu’on pourrait le penser de faire un classement des pépites d’or réellement les plus imposantes. De plus, dans certains classement, on retrouve les pépites d’or historiques.

C’est-à-dire qui n’existe plus parce qu’elles ont étés fondues en lingots ou pièces d’or et dont l’existence n’a pas toujours été certifiée. Et des pépites d’or que l’on peut encore voir exposées aujourd’hui.

Pour commencer cette nouvelle année, nous avons donc décidé de vous présenter les 5 plus grosses pépites au monde. Les pépites d ‘or nommées.

C’est-à-dire celles que l’on peut toujours observer de ses propres yeux aujourd’hui. Ces exemplaires hors du commun, baptisées, entières et qui sont exposés dans différents lieux accessibles au public tout autour de la planète.

Brésil : la Pepita Canaan

La plus grande pépite au monde, c’est la Pepite Canaan. Elle a été découverte en 1983 dans la région de Serra Pelada située dans l’état brésilien du Para, par le mineur Julio de Deus Filho.

Cette pépite d’or a un poids brut total de 60,82 kg. D’après un test, elle aurait un poids en or pur de 52,33 kg, soit 1682 onces d’or troy.

La fameuse pépite a été acheté par la Banco Central do Brazil une année après sa découverte. Elle est aujourd’hui exposée dans la « Gold Room », la salle d’exposition dédié au précieux métal du musée de la Banque Centrale du Brésil. Le musée est située à Brasilia qui est la capitale fédérale du Brésil.

Si cette pépite d’or est donc aujourd’hui la plus grosse pépite d’or jamais découverte, il faut savoir qu’elle était encore plus imposante.

Malheureusement la pépite s’est brisée au cours de son extraction. Une nouvelle ruée vers l’or commençait au Brésil dans les années 1980.

La Serra Pelada s’est ainsi convertie en l’un des zones d’extraction d’or les plus connues et populaires au monde. A l’époque plus de 100 000 mineurs avaient afflué dans la région, rapidement surpeuplée.

Ils effectuaient ainsi des fouilles en plein air dans des conditions déplorables et dangereuses. L’extraction d’or a finalement été interdite à la fin des années 80 pour causes d’inondations.

Le Brésil n’en reste pas moins un important pays producteur d’or. D’après l’ US Gological Survey (USGS), le pays aurait ainsi produit 8 tonnes du roi des métaux au cours de l’année 2016.

Russie : le grand Triangle

La seconde plus grande pépite d’or au monde, se nomme le « Grand Triangle. LA pépite a été découverte dans les montagnes russes de l’Oural, situées dans la région de Miass.

La découverte du Triangle russe est beaucoup plus ancienne. L’imposant morceau d’or a en effet été mis à jour en 1842 par Nikofor Syutkin.

La pépite pèse ainsi 36,2 kg au total. Après un test or, le poids du métal doré pur serait de 32,94 kg, soit 1059 once d’or troy. La pépite présente ainsi une concentration de 91 % d’or pur.

Le « Grand triangle », comme son nom le laisse penser à une forme triangulaire. Ses dimensions sont de 31 cm x 27,5 cm x 8 cm. Ce précieux triangle aurait été découvert à 3,5 mètres de profondeur.

Le Grand Triangle est une propriété de l’état russe. Grâce aux fonds publics Gokhran ( fond d’état pour les pierres et les métaux précieux) il est actuellement exposé au Kremlin, Moscou.

C’est une pièce maîtresse de l’exposition permanente des joyaux de la couronne russe. Y sont exposées pierre précieuses, pépites d’or donc mais aussi pépite de platine.

Si l’Oural a été l’une des premières régions aurifères de Russie, aujourd’hui il existe de nombreuses mines et autres dispositifs permettant l’extraction d’or dans de multiples région de la Fédération Russe, notamment dans l’est du pays.
Avec une production d’or de 250 tonnes en 2016, la Russie est le troisième pays producteur au monde.

Australie : la Main de foi

La « Hand of faith », son nom orignal, a été découvert en 1980 par Kevin Hillier, un habitant de la région de Kingower, Victoria.

Il s’agit de la plus grande pépite d’or jamais découverte grâce à un détecteur de métaux. Son poids de 27,66 kg donne 875 onces d’or troy. Elle mesure 47 cm x 20 cm x 9 cm.

Mais la fameuse pépite ne se trouve plus dans son pays d’origine. Elle est en effet aujourd’hui exposée aux Etats-Unis à Las Vegas ! Le casino Golden Nugget Casino situé dans le vieux centre-ville de Las Vegas (rue East Fremont Street) a en effet acheté ce petit trésor.

Sur son site internet, le casino n’hésite pas à présenter cette pépite comme la plus grande pétite d’or au monde. Mais comme nouv vous l’avons démontré, ce n’est pas le cas.

La Normadie Nugget

Cette pépite d’or, encore une fois déterrée en Australie, en 1995 cette fois-ci dans la région de Kalgoorie (Australie Occidentale) pèse 25,5 kg.

D’après le test or, elle contiendrait entre 80 et 90 % d’or. La pépite d’or a finalement été acheté en l’an 2000 par Normandy Mining faisant désormais partie du groupe Newmont Gold Corporation.

La Normandie Nugget est actuellement exposée au musée de la monnaie de Perth suite à un accord sur le long terme avec Newmont.

La région d’Australie Occidentale est la région aurifère la plus importante du pays et certainement la plus ancienne. L’exploitation minière a ainsi commencé en 1880. On y trouve d’ailleurs la plus grande mine à ciel ouvert du pays, la célèbre mine « Super-pit ».

D’après les données de l’USGS, l’Australie serait le deuxième pays producteur d’or le plus important au monde. En 2016 la production d’or a ainsi atteint 270 tonnes.

 USA : Crown Jewel

La pépite d’or Crown Jewel est un exemplaire unique. Cette pépite d’or a en effet la particularité d’avoir été noyé dans le quartz. Il a donc fallu nettoyer la pépite avec un mélange spécial utilisant notamment de l’acide fluorhydrique.

La plus grande partie du quartz a ainsi pu être enlevé. La Crown Jewel a été découverte dans la mine d’Ironstone située en Californie. Découverte en 1992, la pépite d’or pèse 16,4 kg soit 44 once d’or troy.

La pépite est actuellement exposée au musée du patrimoine d’Iron Stone Vineyards en Californie. Elle est également parfois surnommée « la feuille d’or cristalline de Kautz » faisant référence à Jonh Kautz, le propriétaire du vignoble d’Ironstone.

L’or et la Californie entretienne une relation étroite depuis la ruée vers l’or débuté à la fin des années 1840 début des années 1850.

Toujours d’après les chiffres de l’USGS les Etats-Unis restent un important pays producteur d’or. Le pays se place ainsi en quatrième position avec une production en 2016 qui a atteint 209 tonnes d’or.

Donc juste après la Chine, l’Australie et la Russie. Actuellement ce sont les états d’Alaska et du Nevada qui sont les principaux producteurs du précieux métal.

Des mines sont toujours en activité en Californie dont notamment la célèbre mine Mesquite appartenant à New Gold.

Remarques et informations complémentaires

D’autres pépites d’or imposantes auraient été découverte dans la région brésilienne de Serra Pelada, dont certaines sont d’ailleurs exposées elles aussi au musée de la banque centrale brésilienne.

Trois d’entre elles présenteraient ainsi un poids de 30,65 kg, 29,89 kg et enfin 28 ,2 kg. Ces pépites d’or seraient donc plus grosses que la pépite « Hand of Faith » ou encore la « Normandy Nugget ».

Cependant l’incroyable Pepita Canaa leur a fait de l’ombre et elles sont restées anonymes. C’est pourquoi elles n’occupent pas la place qui leur revient pourtant de droit dans notre classement.

Deux énormes pépites d’or historiques détrôneraient la fameuse Pepita Canaan. Découvertes dans les années 1800 dans la région de Victoria en Australie, elles n’existent plus aujourd’hui.

La première « The Welcome » découverte en 1858 a été découverte à Ballarat. Cette pépite aurait pesé environ 70 kg. Elle aurait été envoyée en Angleterre où elle aurait été fondue par la Royal Mint en pièces Gold Sovereign. L’autre pépite, la « Welcome Stranger » a été découverte en 1869 à Victoria.

Si on ignore le poids exact de cette pépite, il semblerait qu’il était supérieur à 70 kg. Mais seulement quelques jours après que la pépite fut découverte, elle a été découpée puis fondue en lingots. Le tout aurait été expédié à la Banque d’Angleterre en passant par Melbourne.

C’est d’ailleurs dans le musée de cette ville qu’une réplique de cette pépite peut être observée. Différentes répliques de « The Welcome » peuvent également être observées dans plusieurs musées du pays.

Source

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.