Diamant : vol de pierres à la Zimbabwe Consolidated Company

La Zimbabwe Consolidated Company a été victime de vols.

La société d’Etat a en effet vu de nombreuses pierres dérobées en interne, c’est-à-dire que ce sont des employés de la compagnie elle-même qui seraient à l’origine des méfaits. Délit suffisamment rare pour être mentionné.

Vol de diamant par des employés

C’est un fait rarissime : des employés d’une compagnie d’extraction de diamant sont en effet accusés de vol. Ce qui ne se passe pratiquement jamais dans ce genre d’entreprise, le contrôle et la surveillance étant souvent d’un très haut niveau. Récemment c’est dans une bijouterie qu’un vol a été déclaré.

D’après la presse locale, quatre employés seraient impliqués dans cette affaire de vol. Anesu Dhliwayo serait ainsi l’auteur principal du crime.

Agé de 34 ans, il restera en détention provisoire jusqu’au 12 janvier suite à une décision du juge Rumbidzai Mugwagwa de Harare qui l’aurait identifié comme le cerveau de l’opération.

Ses autres complices occupaient tous un rôle distinct et stratégique dans la manipulation des diamants. Tobias Munkundu était ainsi un garde de sécurité interne.

Elphas Daka était pour sa part un trieur de diamant. Enfin Stalin Munyanyi était opérateur des caméras de surveillance en circuit fermé.

Visiblement tous ces malfaiteurs n’étaient pas à leur coup d’essai. Ils avaient en effet tous déjà comparus pour des accusations comparables devant les autorités. Ils avaient alors été libérés sous caution.

Toujours d’après les médias locaux, entre le 21 décembre et 1 janvier, les accusés auraient discuté avec Tapiwa Marange, un diamantaire illégal qui serait actuellement toujours en fuite.

Ils avaient alors convenus de faire entrer des fausses pierres dans la salle de tri des diamant de l’entreprise. Les roches de contrefaçon présentaient le même poids que les originales.

Ce qui explique pourquoi un certain temps a été nécessaire avant de repérer la supercherie. Visiblement, le personnel de sécurité impliqué fermait les yeux pendant que l’échange avait lieu.

Pour le moment, la plupart des diamants n’ont pas été récupérés. D’après les estimations, le trafic s’élèverait à plus de 500 000 millions de dollars.

Source

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.