Or : la demande mondiale au plus bas depuis 8 années

gold bar

Ceux qui suivent les cours du roi des métaux se sont sans aucun doute rendus compte que l’ or avait perdu de son brillant !

Les acheteurs et autres investisseurs sont en effet en retrait. D’après le World Gold Council, le métal aurait ainsi atteint son plus bas niveau en huit années.

L’ or ne fait plus briller les investisseurs

Si le marché de l’or bat donc de l’aile cette année, c’est l’inverse pour le marché des actions. Les investisseurs ont donc un peu laissé de côté la traditionnelle valeur refuge qui est toujours utilisée pour diminuer les risques en cas d’instabilité ou de chute boursière.

On remarque ainsi que la demande d’or destinée à l’investissement avait dégringolé au troisième trimestre. La demande d’ or a ainsi chuté de 28 % par rapport à la même période l’année dernière.

Elle s’est finalement établie à 241 tonnes métriques. Pour les fonds négociés en bourse, c’est encore pire pour ne pas dire catastrophiques.

Ils ont pour leur part enregistrés une baisse vertigineuse de 87 % toujours en comparaison à la même période l’année dernière.

L’escalade géopolitique entre Corée du Nord et USA avait généré une légère hausse des prix. Mais en réalité, ces tensions n’ont pas vraiment changer la situation.

Alors comment expliquer ce désintérêt ? Plusieurs facteurs sont à prendre en compte.

Pourquoi une telle chute des cours ?

De toute évidence, la Corée du Nord n’est plus considérée comme une menace sérieuse pour le marché financier.

Après, l’Inde a bien évidemment son mot à dire pour expliquer cette situation.

Le pays est en effet très influent sur les cours car il fait partie des plus gros consommateurs du métal jaune au monde. Une nouvelle réforme fiscale, taxant d’avantage le commerce du métal doré a ainsi entraîné une diminution des dépenses.

Cela dit, l’ or a toujours des acheteurs. Ainsi, la demande de lingots et pièces d’or surtout prisés par les épargnants a augmenté dans le monde. + 17 % avec une nette progression en Chine où nombreux sont ceux qui craignent un effondrement de la monnaie locale, le yuan.

Les Banques Centrales ont elles aussi augmenté leurs achats. Par rapport à l’année dernière, la demande s’est ainsi accrue de + 25 %.

Plus 111 tonnes ont ainsi été enregistrées durant le troisième trimestre. Fait marquant, presque la totalité de ces achats ont été partagé entre la Russie et la Turquie.

Du mois de juillet au mois de septembre de l’année 2017, Poutine a intensifié sa politique d’emmagasinement de l’ or.

La banque centrale russe a ainsi augmenté sa demande de + de 63 tonnes dans ce laps de temps. Les réserves en or de la Russie s’établiraient ainsi à 1 779 tonnes.

Source

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.