Diamant « Dysnaty » ne trouve pas preneur lors de la vente aux enchères !

A diamond in a pile of coal shows the evolution of a precious gem.

Nous vous avions parlé il y a quelques mois de la collection de diamant exceptionnels créée par le géant russe Alrosa.

Une vente aux enchères en ligne était organisée cette semaine pour vendre cette collection Dynasty. Mais tout ne s’est pas aussi bien déroulé que prévu.

Le diamant Dynasty ne trouve pas preneur

La pièce maîtresse de la collection Dynasty qui porte d’ailleurs le même nom, n’a pas trouvé d’acheteur. En effet, le plus gros diamant jamais polis en Russie n’a pas été vendu.

Le joyau de 51,4 carats proposé par Alrosa il y a quelques jours restera donc pour le moment entre les mains de son actuel propriétaire.

La compagnie minière russe a en effet déclaré dans un communiqué qu’elle n’avait pas reçu d’offre à la hauteur de ses espérances. Les offres n’étaient tout simplement pas suffisamment élevées pour que la compagnie cède son précieux trésor…

Sergey Ivanov, le chef de l’entreprise, déclarait ainsi au mois d’août dernier que la vente de cette collection devrait rapporter au moins 10 millions de dollars.

Pour rappel, la collection Dynasty se compose de 5 pierres toutes extraites du même diamant originel. Une pièce exceptionnelle de 179 carats. Le caillou avait été découvert en 2015.

Alrosa va donc devoir organiser une autre vente aux enchères pour essayer de vendre le diamant Dynasty. La pièce est un diamant d’un diamètre de 2,5 cm. Il est aussi grand que la face visible de l’oeil.

L’échec de cette vente rappelle bien évidemment un mauvais souvenir. La difficile vente d’un autre diamant exceptionnel. Le Lesedi La Rona avait en effet eu bien du mal à trouver preneur.

Si la pièce maîtresse n’a donc pas trouvé d’acheteur, les autres diamants se seraient par contre très bien vendus. D’après Alrosa, qui n’a cependant pas voulu dévoiler les chiffres, les prix auraient en moyenne été supérieurs à 30 % par rapport au prix de réserve.

D’après Alrosa, le diamant Dynasty pourrait bien être le diamant le plus chère de toute l’histoire de la joaillerie de Russie. La pierre présente en effet une coupe exceptionnelle. Sa coupe est ainsi classée « triple excellence ». Caractéristique partagée par moins de 1 % de tous les diamants jamais taillés !

Organisé des ventes aux enchère en ligne de diamant d’une très haute qualité correspond pour Alrosa à une stratégie commerciale. Il s’agit ainsi d’ajouter de la plus-valu au diamant tout en apportant une nouvelle façon de vendre ces pierres précieuses.

Alrosa et DeBeers à eux d’eux représentent environ 50 % des ventes de diamants bruts au monde.

Source

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.