Diamant de la paix en vente aux enchères à New York

High quality 3d render realistic image.

Le « Diamant de la paix », voilà finalement le nom donné au diamant découvert par un pasteur en Sierra Leone.

Un nom symbolique qui veut rompre avec les tristement célèbres « diamants de sang ».

La pierre d’une taille exceptionnelle sera donc mise en vente à New York.

Le diamant exceptionnel mis en vente à New York

L’incroyable caillou a été découvert en mars dernier à Kono, région Est de Sierra Léone. La prospection minière « artisanale » du pasteur évangélique Emmanuel Momoh représente la plus impressionnante découverte du pays et l’un des plus grande du continent africain et même du monde. La pierre pèse en effet 709 carats ! Une rareté.

C’est finalement la société Rapaport Auction qui organisera la vente aux enchères le 4 décembre à New York.

Après avoir été exposée pour quelques jours en Israël, la pierre précieuse sera présentée à Anvers du 30 octobre au 10 novembre. Après cet arrêt dans l’une des capitale mondiale du diamant, elle continuera sa tournée.

La pierre s’envolera pour New York où elle sera exposée du 13 au 30 novembre. Le Diamant de la paix devrait même séjourné un temps au siège des Nations Unies expliquent les autorités de Sierra Léone dans un communiqué de presse.

Le Diamant de la paix sera donc finalement vendu à l’étranger. La mise en vente en terre sierra léonaise s’était en effet couronnée par un échec.

Le prix s’étant à l’époque (en avril) limité à un peu plus de 7 millions de dollars., bien loin du « Raj Pink » par exemple.

Et bien trop faible selon les autorités locales. Le diamant se placerait en effet parmi les 15 plus gros spécimens jamais découverts !

Une pierre porteuse d’espoir

Pour une fois, un diamant pourrait donc être synonyme de bien-être et de paix pour son pays producteur. Le diamants de sang ont en effet été ainsi surnommés car la vente de ces pierres précieuses a servi à financer la guerre. Notamment en Angola ou encore en Sierra Léone durant la guerre civile qui s’est étalée de 1991 à 2002.

Pour Emmanuel Momoh, les bénéfices de cette vente seront utilisés pour aider la population locale. Les millions récoltés serviront ainsi à apporter « eau et électricité, école et équipements de santé, ponts et routes » dans la région.

Abdulai Bayratay, porte-parole du gouvernement, se dit « reconnaissant » envers le religieux. Il le remercie d’avoir remis la pierre au gouvernement plutôt que de l’avoir fait quitter le pays en contrebande.

D’après Alusine Timbo, directeur de l’Agence Nationale des Minerais, le propriétaire du diamant devra verser 15 % du produit de la vente à l’Etat et payer 30 % d’impôt sur le revenu.

Source

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.