Lingot d’or rapatriés dans ses propres coffres-forts par l’Allemagne

gold bar

Nous vous en parlions depuis quelques mois déjà, cette fois c’est fait ! La grande opération entreprise par l’Allemagne consistant à rapatrier la majorité de ses lingot d’or dans ses propres coffres-forts vient de prendre fin.

La Bundesbank vient en effet de récupérer la majorité de ses réserves d’or entreposées notamment à New-York, Londres et Paris.

Le magot est désormais jalousement gardé dans les coffres de la Banque Centrale allemande à Francfort. Ce stock de plusieurs milliards avait été constitué au cours de la Guerre Froide.

Les lingot d’or de retour à la maison

Voilà maintenant un mois que l’Allemagne a terminé de ramener ses lingot d’or au pays. Le 24 août dernier, un membre du directoire de la Bundesbank, Carl Ludwig Thiel, prenait en effet la pose devant les journalistes. Dans sa main, l’un des lingots d’or de retour au pays !

Cette photo se voulait être un message clair. L’or allemand qui était jusque-là entreposé dans des coffres à l’étranger existe bel et bien. Il est désormais à la maison. Il est « en sécurité » comme l’a ainsi déclaré M. Thiel.

L’homme a ainsi précisé que « l’authenticité et le poids de chaque lingot d’or » avait été vérifié. Aucune réclamation n’a due être faite. Tout était donc en ordre.

Ce coup de pub est une véritable aubaine en période électorale. Les réserves d’or accumulées durant la Guerre Froide faisaient en effet l’objet de toutes les spéculations.

Existent-elles vraiment ? Sont-elles toujours entreposées dans les banques étrangères ? Pourquoi ne sont-elles pas conservées en Allemagne ? Etc, etc.

Il faut dire que le trésor est plutôt colossal : 270 000 lingot d’or pour un poids total de 3 378 tonnes et une valeur au cours actuel estimée à 120 milliards d’Euros… Ce n’est pas rien !

Polémiques et spéculations avaient encore été accentuées lorsque la Cour des comptes allemande avait lâché cette bombe en 2012 : « La Bundesbank n’a jamais fait l’expérience physique de cet or. La Banque Centrale Allemande n’a jamais vérifié son poids, son authenticié, ni même son existence ! »

A l’époque, l’Euro traversait une profonde crise. De telles déclarations avaient bien évidemment émues les foules…

Un stock historique rapatrié par convois secrets

L’opération de rapatriement des lingots d’or a commencé en 2013 via des convois ultras secrets. Elle aura coûté aux contribuables allemands la modique somme de 7,7 millions d’euros. Au final, plus de la moitié de ce stock historique est donc désormais stockée en Allemagne.

L’autre moitié est toujours à l’étranger. Ainsi, un tiers de ce stock est encore conservé à New York, soit 1236 tonnes. 432 tonnes sont également toujours conservées à Londres.

Par contre, les 374 tonnes qui étaient jusque-là conservées à la Banque de France sont désormais entreposées dans les coffres de la Bundesbank. Il n’y a plus d’or Allemand à Paris.

Vous vous posez peut-être une question : pourquoi ces lingot d’or étaient-ils entreposés à l’étranger ? Pour des raisons historiques ! Dans la période de l’après-guerre, la situation géopolitique de l’Europe reste encore incertaine.

La jeune République Fédérale d’Allemagne (RFA) décide dès 1951 de se constituer progressivement des réserves du précieux métal.

Ses exportations sont en plein essor, et les gouvernants de l’époque décident alors d’échanger à la Banque Centrale américiane les dollars qui s’accumulent contre de l’or ; Métal qui reste alors stocké dans des coffres Outre Atlantique.

La situation économique était particulièrement incertaine dans cette période de guerre froide. Une dévaluation de la monnaie était possible.

Les gouvernements successifs jugent donc plus prudent pour ne pas dire indispensable de conserver le précieux métal doré à l’Ouest du Rhin et loin des frontières.

L’Allemage réunifiée, la situation géopolitique de l’Europe assainie, l’Allemagne « plus sûre » à justifier le rapatriement de cet or a ainsi expliqé la Bundesbank.

Et si l’intégralité du stock n’est pas conservé en Allemagne, une liste détaillé de la réserve est désormais disponbile. Le public peut la consulter depuis 2015.

Enfin, en guise de symbole, un véritable lingot d’or est désormais exposé au musée de la Banque Centrale de Francfort. Il peut même être touché par les visiteurs.

Par contre, la générosité de la Bundesbank s’arrête là. L’institution a toujours fermement refuser l’utilisation du légendaire trésor.

Source

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.