Diamant, une collection russe bientôt mise en vente aux enchères

High quality 3d render realistic image.

Une collection russe composée de diamants extrêmement purs et d’une grande rareté vient d’être dévoilée. Un diamant de 51 carats en est la pièce maîtresse.

Cette collection est ainsi proposée par le géant russe Alrosa. Le numéro un mondial en termes de production de diamants en carats.

La société minière espère vendre cette collection hors norme au moins 10 millions de dollars.

Une collection de diamant aussi unique qu’exceptionnelle

L’une des originalités de cette collection, c’est qu’elle a été obtenue à partir d’un seul diamant brut. Ce dernier a été découvert en 2015, dans une mine sibérienne située en Lakoutie.

De cette pièce unique, la société russe a donc obtenu 5 diamants d’une pureté extrêmement rare. L’ensemble forme une collection sensationnelle.

Comme le précise dans un communiqué le président d’Alrosa, Sergueï Ivanov, «  le fait que ces diamants aient été obtenus à partir d’un seul diamant brut est prodigieux.

Il a fallu un an et demi de travail aux joailliers russes pour obtenir cette collection extraordinaire. Le diamant principal, nommé Dynastie, est aujourd’hui le plus grand diamant jamais taillé dans toute l’histoire de notre pays. »

La Russie s’impose comme l’un des principaux producteur de diamants au monde. Les gisements présents en Lakoutie notamment produisent énormément de pierres de valeur.

Le diamant brut original, d’où a été tiré la collection a pour sa part été nommé « Romanov ». Ce nom est un hommage à une dynastie dont l’influence a été très importante dans la Russie impériale jusqu’à la révolution de 1917.

Elle est notamment à l’origine du développement de l’industrie diamantifère en Russie au XVIII Siècle.

La collection de 5 diamants provenant de ce diamant brut se compose ainsi d’un diamant de 51,38 carats, d’un autre de 16,67 carats, suivi d’une pierre de 5,05 carats, puis d’un caillou de 1,73 carat et enfin le dernier de 1,39 carat.

La fabuleuse collection a déjà été présentée dans différents pays. Elle sera de nouveau en exposition lors d’un salon spécialisé qui sera organisé du 13 au 19 septembre à Hong-Kong. La collection sera ensuite vendue en ligne en novembre.

Ivanov a déclaré à Interfax, une agence russe : « En se basant sur les prix obtenus lors de différentes ventes aux enchères organisées par Sotheby’s ou Christies, le prix de départ de cette collection ne peut être inférieur à 10 millions de dollars ».

Source

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.