L’ hyperinflation Philippines : résultat d’une situation complexe

Les Philippines un passé colonial mouvementé

  • une colonie espagnole
  • une colonie américaine

L’ hyperinflation Philippines : période 1942 /44

  • l’occupation japonaise
  • la monnaie d’invasion japonaise annonce l’ hyperinflation Philippines
  • l’hyperinflation Philippines, un passage obligé
  • Sortie de crise

CONCLUSION

L’ hyperinflation Philippines apparaît sans aucun doute comme l’une des plus complexes à expliquer. Les facteurs à l’origine de cette crise économique sont nombreux et les informations sur le sujet difficilement accessibles.

Comme souvent, pour comprendre réellement comment un pays arrive à une situation économique catastrophique, un regard sur son histoire s’avère nécessaire… Et encore une fois c’est un moment historique majeur qui va entraîner la débâcle économique.

Cet événement historique, c’est la Seconde Guerre Mondiale, et plus précisement encore l’occupation japonaise. Après le conflit armé plus rien ne sera comme avant sur l’archipel et la ruine du pays sera encore prolongée par une politique prédatrice du FMI et de la Banque Mondiale avec la coopération des Etats-Unis.

Flag of Philippines Raised Up in The Sky

Les Philippines, un passé colonial mouvementé

  • Une colonie espagnole

Les Philippines, c’est un pays particulier à plus d’un titre mais avant tout pour sa géographie même. Le pays se compose en effet de 7 107 îles dont certaines (plus de 2000 tout de même) n’ont même pas de nom.

L’archipel, situé en Asie du Sud-Est, va occuper une place stratégique dans l’empire colonial espagnol. Cette occupation va ainsi s’étaler de 1565 (date officielle de la conquête par Miguel Lopez de Legazpi) jusqu’au 10 décembre 1898 avec la signature du traité de Paris qui met fin à la guerre hispano-américaine.

Ce sont les espagnoles qui vont donc donner son nom à la monnaie locale : le peso philippin. L’impression du premier billet remonte ainsi à 1862.

  • Une colonie américaine

Un mouvement indépendantiste va naître fin au XIX sur l’archipel. Il sera notamment mené par José Rizal. L’homme, un des leader du mouvement, sera exécuté par les autorités espagnoles en 1896.

Les Etats-Unis vont finalement intervenir, non par pour aider à l’indépendance du pays comme ils le prétendent officiellement mais bien pour étendre leur zone d’influence dans la région.

Les Philippines seront ainsi vendues par l’Espagne aux USA pour 20 millions de dollars. La colonisation du pays se prolonge donc, seul le maître change.

Dès le 4 février 1899, une nouvelle guerre d’indépendance éclate, cette fois-ci contre l’occupant américain. Elle entraînera la mort de plus d’un million philippins suite à de nombreux massacres commis par les USA.

Le processus « d’indépendance » du pays ne débutera qu’en 1935 avec la signature du Commonwealth des Philippines. Ce traité accorde un statut de semi-autonomie au pays.

A photo of different Peso bills being held by a hand.

L’hyperinflation Philippines : période de 1942 à 1944

  • l’occupation japonaise

Le processus d’indépendance est entravé par l’invasion et occupation japonaise durant la seconde guerre mondiale. L’occupant va alors mener une politique sans scrupule dans le pays. Massacre sur la population et saignée de son économie.

Le Japon va à la fois chercher à s’accaparer la majorité des ressources des Philippines tout en détruisant les infrastructures existantes.

Toute la production est ainsi dirigé vers « l’effort de guerre ». La production de tabac, coton, noix de coco, riz, sucre est essentiellement dirigé à l’exportation. Les prix du marché local explose et la pénurie des produits de base commence également à s’installer.

Parallèlement, la grande majorité des moyens de communication sont détruits ou sous contrôle : le réseau ferré, les routes, les ponts sont en grande partie anéantis. Seuls les axes stratégiques qui servent à l’occupant sont conservés !

  • La monnaie d’invasion japonaise annonce l’ hyperinflation philippines

D’un point de vue économique l’occupant va mettre en place une nouvelle monnaie. Si dans bien des cas, l’hyperinflation est en partie créée par une utilisation exagérée de la planche à billets de la part des dirigeants d’un pays, elle résulte dans le cas des Philippines de l’imposition d’une nouvelle monnaie par l’occupant japonais.

La monnaie d’invasion japonaise va ainsi remplacer le peso philippin. Cette stratégie économique permet au Japon d’amasser les ressources locales, en réalité sans aucune contrepartie réelle.

D’où le surnom que les philippins eux-même lui ont octroyé : la monnaie « Mickey Mouse ». Lorsque les japonnais envahissent Manille, la capitale du pays le 2 janvier, ils s’emparent de plus de 20 millions en dollar US et en monnaie locale.

Cette monnaie d’invasion japonaise est mise en place dans tous les colonies et Etat que le Japon va occuper durant la Seconde Guerre Mondiale.

Pour vous donner une idée de l’ampleur du phénomène, lors de la création de la Banque de Développement du Sud qui émet ces billets militaires de guerre, son solde d’impayé en décembre 1942 est de 470 millions de Yen. En mars 1945, l’ardoise s’élève à plus de 13 milliards.

  • L’ hyperinflation Philippines, un passage obligé

Lorsque la défaite du Japon se fait sentir, l’ hyperinflation apparaît comme inévitable. La monnaie Mickey Mouse qui n’était concrètement échangé contre rien ne vaut dans les faits plus rien du tout. Des témoignage de l’époque parle de valise pleine de ce papier pour acheter le moindre bien de consommation.

Preuve encore de cette hyperinflation Philippines : lors de la mise en circulation de la monnaie d’invasion chinoise, en 1942, la plus grande coupure était de 10 pesos. A la fin du second conflit mondial, des billets de 100, 500 et 1000 pesos circulent.

Si la période d’inflation débute donc à partir de 1942, l’inflation à proprement parler ne va durer qu’un an, de janvier à décembre 1944. Une année faste.

L’ hyperinflation va ainsi passer de 30 % fin janvier à 573 % en juillet pour s’accélérer encore. En début octobre elle est ainsi de 1 316 % pour atteindre en fin décembre plus de 3 400 %. Une augmentation exponentielle.

Une tasse de café qui valait 2 pesos début 1944 vaut ensuite 7104 pesos. Le litre d’essence à 4 pesos vaut finalement 14 208 pesos et ainsi de suite !

Lorsque le Japon capitule, la monnaie de guerre japonaise ne vaut absolument plus rien. Des tonnes de billets sont ainsi brûlé par l’armée en déroute. Les troupes avaient en effet reçu l’ordre de brûler toute cette monnaie avant la capitulation qui s’annoncait inévitable.

  • Sortie de crise

L’hyperinflation Philippines est donc directement provoquée par l’occupation du Japon et la mise en place d’un système monétaire de substitution : la monnaie japonaise d’occupation.

A la fin de la guerre, le pays ne connaît toujours pas son indépendance. Ce n’est qu’en 1946 que les Etats-Unis vont lui accorder un un statut de semi-autonomie.

Paradoxalement, les Philippines est un des pays les plus développé d’Asie. Dans les années 50, l’avenir économique semble même plutôt prometteur… Diverses mesures sont ainsi mises en place par les USA pour maintenir leurs intérêts locaux.

Par exemple la mise en place d’un taux de change fixe entre le dollar et le peso philippin pour protéger les intérêts des entreprises US, un accord de libre échange, etc.

Jusque dans les années 60, l’économie est donc en bonne santé. L’inflation de ne dépasse pas les 2 % !

Mais ça ne va pas durer, soucieux de maintenir leur main mise sur le pays, les Etats-Unis avec le soutien du FMI et de la Banque Mondiale vont mettre en place différentes mesures économiques afin de plomber toutes expectatives…

Ils n’hésiterons pas à mettre au pouvoir un dictateur, Marcos, pour que les mesures néo-libérales soient rapidement mises en place/

CONCLUSION

L’ hyperinflation Philippines, comme nous avons pu le voir est donc un cas particulier. Elle découle directement de l’occupation japonaise durant la Seconde Guerre Mondiale et de la mise en place de la monnaie d’invasion.

Elle est particulièrement artificielle d’où sans aucun doute sa résolution en quelque sorte rapide. Le pays a cependant dû faire face à de nombreuses difficultés par la suite notamment la crise économique asiatique qui a secoué la région dans la fin des années 90.

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.