Diamant rose : le Pink Star bientôt aux enchères

Isolated pink diamond on white backgroud shallow DOFSi au cours des dernières semaines des diamants ont été découverts « à l’improviste » en Sierra Leone et aux Etats-Unis (respectivement par un prêtre et un ado), le Pink Star est un diamant rose qui n’a plus besoin d’être présenté aux connaisseurs.

Ce magnifique bijoux sera de nouveau bientôt mis en vente par Sotheby’s. Et il est fort probable qu’un nouveau record soit encore battu !

Le Pink Star : nouveau record pour ce diamant rose exceptionnel ?

C’est en ce début de mois d’avril que le Pink Star va être mis en vente à Hong-Kong par la célèbre maison de vente aux enchères Sotheby’s.

Pierre exceptionnelle, ce diamant rose est le plus gros diamant de sa catégorie. Il pèse en effet pratiquement 60 carats ! 59,60 pour être précis.

Il est certifié par le GIA ou « Gemological Institue of America » et pour vous donner un ordre d’idée, il est plus ou moins aussi grand qu’une prune ! Il a encore fallu plus de deux ans de taille pour extraire cette merveille du diamant brut de 132 carats. C’est l’entreprise De Beers qui l’avait découvert en 1999.

En 2013, le Pink Star avait d’ailleurs déjà été vendu pour la modique somme de 83 millions de dollars. Mais finalement l’acheteur n’avait pas respecté sa promesse d’achat et la pierre était donc restée invendue.

D’après Queck Chin Yeow, le vice-président du département Asie chez Sotheby’s, le diamant rose sera sans aucun doute vendu à plus de 60 millions de dollars. Ce prix représente déjà un record pour un diamant de cette catégorie.

Ce connaisseur explique également que Hong-Konk est l’endroit idéal pour ce genre d’événement. Il y a de plus en plus de millionnaires et milliardaires en Asie et nombre d’entre eux sont amateurs de pierres précieuses.

Ces hommes fortunés n’hésitent plus à mettre la main à la poche pour assouvir leur passion. Preuve en est, en 2015 un hongkongais avait justement fait des folies à Genève. Il avait ainsi dépensé plus de 48 millions de dollars afin d’offrir le « Blue Moon » à sa fille.

Un diamant bleu de 12,03 carats. La soirée antérieure, il avait déjà déboursé 28,5 millions de dollars. Cette fois-là c’était pour un diamant rose d’un vif intense…

D’après M. Queck, les 4 années qui viennent de s’écouler depuis la vente avortée représentent un laps de temps parfait. L’intérêt pour la pierre est toujours très vif et il y a de nombreux nouveaux milliardaires. Autant d’acheteurs potentiels a-t-il expliqué !

Source

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.