Contrefaçon or et financement du terrorisme

gold bar

Après le récent attentat de Noël à Berlin, l’Europe souhaite contrôler plus sévèrement les flux d’argent et contrefaçon or provenant avant tout de l’extérieur.

La Chine a mis en place des restrictions sur l’importation d’or. L’Inde serait par contre sur le point de baisser ses taxes sur l’importation du précieux métal.

L’Union Européenne veut pour sa part augmenter les contrôles. L’objectif : empêcher le financement des réseaux terroristes.

Contrefaçon or pour alimenter les réseaux terroristes

Une nouvelle fois l’excuse du terrorisme semble donc avoir bon dos… Il semblerait avant tout que de telles mesures soient mises en place pour surveiller les capitaux et empêcher la contrefaçon or.

En Chine, les restrictions sur l’or ont déjà commencé depuis un moment. En Inde aussi. Différents indices laissent donc penser que progressivement l’achat d’or en vue d’un investissement sera illégal.

Pour que ces contrôles sur les richesses en métaux précieux et en trésorerie soient plus efficaces, les douaniers devraient voir leurs compétences augmentées.

Ce projet n’est pas nouveau car dès  2015 des propositions avaient été faites en ce sens. Suite à la fusillade de novembre à Paris, un plan d’action pour lutter contre le financement du terrorisme a vu le jour.

Les douaniers pourraient ainsi renforcer leur surveillance sur la trésorerie de manière générale. Ils seraient désormais habilités à effectuer des contrôles sur les cartes de crédit et cartes prépayées qui sont envoyées par courrier.

Les autorités compétentes devraient être en mesure de saisir argent et métaux précieux possédés par des individus « suspects ». Les personnes qui voyagent avec plus de 10 000 euros en espèces devaient déjà le déclarer à la douane.

Désormais, même les sommes inférieures à ce seuil peuvent être saisies par les douaniers. Il suffit qu’ils soupçonnent une activité terroriste et les richesses sont saisies.

Certains fonctionnaires de l’UE ont déclaré que les récents attentats avaient été commis avec un minimum de fond. Parfois ces fonds provenaient de l’extérieur ou résultaient de la contrefaçon or.

Un autre programme du financement du terrorisme va également peut-être être mis en place. L’objectif serait alors de contrôler les portefeuilles électroniques et autres moyens de paiement virtuels. Pour les autorités françaises Bitcoin et les cartes prépayées ont également servi à financer les actes terroristes récents.

Ces nouvelles mesures doivent encore être approuvées par le Parlement Européen. Les détenteurs d’une carte prépayées devraient par exemple présenter un document d’identité pour tout achat supérieur à 150 euros.

La Commission en charge de toutes ces propositions va encore plus loin… Il s’agirait d’instaurer des règles communes à tous les pays pour lutter contre le financement du terrorisme.

Autrement dit, contrefaçon or ou pas, si vous possédez des métaux précieux, une carte prépayée ou tout simplement un peu trop d’espèce vous pouvez voir tous vos actifs confisqués… si votre allure est un peu trop « suspecte »

Source

 

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.