Un bateau plein d’ or découvert en Namibie

nambieC’est le rêve de tout archéologue : découvrir l’épave d’un bateau perdu, disparu il y a plus de 500 ans avec à son bord un véritable trésor : un coffre rempli de pièces d’ or…

Le rêve est devenu réalité et l’un des plus grands mystères de l’histoire navale enfin résolu.

Le « Bom Jesus » a été découvert dans un désert de Namibie. Pour l’archéologue en chef du « southern Africa Institute of Maritime Archaeological Research », Dieter Noli, cette découverte est d’une importance capitale.

Un bateau découvert dans une mine

En1533, un bateau chargé d’ or en route vers l’Inde avait disparu sans laisser de trace. Il aura donc fallu attendre cinq siècles pour que ce mystère soit enfin résolu : des miniers en recherche de diamants dans le désert de Namibie ont fait une découverte imprévue.

Lorsqu’en avril 2008 les miniers ont trouvé du métal et du bois dans la mine de  Namdeb Diamond Corporation ils n’avaient pas pris conscience de leur trouvaille et n’avaient pas pensé à une épave.

Lorsqu’ils ont appelé Dieter Noli ce dernier a tout de suite compris qu’il s’agissait certainement d’un bateau échoué il y a quelques siècles : la côte est connue pour ses tempêtes violentes.

Il aura fallu plus d’une semaine pour qu’un coffre rempli de pièce d’ or soit découvert. Les pièces de monnaies en or découvertes indiquent qu’il s’agit d’un bateau portugais disparu en 1553.

Les recherches ultérieures ont permis de mettre à jour des objets en bronze et de longs tubes d’acier qui étaient à l’origine très certainement des canons.

L’équipe du Docteur Noli a également découvert des fusils vieux d’au moins 500 ans et des pièces de métal révélant qu’un naufragé avait certainement été enterré dans le sable.

Les miniers qui travaillent sur le site ont également découvert des épées, des boussoles et différents instruments astrologiques.

Un témoignage hors du commun

Plus que la valeur en or du trésor cette trouvaille est avant tout une découverte pour le patrimoine de l’humanité. Comme le dit un autre archéologue de renom, Bruno Werz, découvrir un bateau qui contient des objets d’époque de trois continents à son bord est extrêmement rare. Il a également affirmé que la présence importante de cuivre sur les lieux du naufrage avait aidé à la conservation des différents objets.

L’épave démontre que le bateau a été vraiment mal mené par la mer, notamment le côté gauche du navire qui est particulièrement abimé.

Le Dr Noli a également déclaré que plus de 11 kg de pièces en or avait été découvertes, datées de 1525 à 1538, en parfait état de conservation.

Au total, des milliers de pièces d’ or et d’argent d’origine portugaise et espagnole ont été découverte, des canons en bronze, des lingots de cuivre, plus de 50 défenses d’éléphant, des ustensiles de cuisine, des fusils, des épées et de nombreux instruments de navigation tels qu’une partie de la boussole de bord ou encore 5 ancres.

Au final, plus de 5000 objets d’une valeur culturelle incomparable ont ainsi été mis à jour.

Il s’agit du bateau échoué le plus vieux jamais découvert en Afrique subsaharienne et la construction d’un musée sur les lieux du naufrage a été envisagée.

Source

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.