Or de nouveau taxé en Inde

Indian flag waving in blue skyAprès un arrêt de 4 ans, l’Inde a remis en place un impôt national sur les bijoux en or.

L’objectif des autorités est de faire baisser la demande du précieux métal dans le pays. L’inde est en effet le deuxième consommateur d’or au monde.

L’ or : un problème économique pour l’Inde

Les gouvernements successifs de la troisième économie au monde ont tous essayé de freiner l’appétit de la population pour l’ or, en vain. Malgré une taxe de 10 % à l’importation instaurée en 2013, et d’autres restrictions temporaires, la demande en or est restée constante.

Les importations annuelles d’ or en Inde atteignent les 1000 tonnes ce qui représente approximativement un quart du déficit de la balance commerciale indienne.

Le gouvernement avait même mené un plan de récupération de l’or qui dort, entreposé dans les temples et les foyers. D’après les estimations, il y aurait ainsi pas moins de 20 000 tonnes du précieux métal disséminé de la sorte un peu partout sur le territoire.

Arun Jaitley, le ministre des finances vient de présenter son troisième budget lundi dernier. On y retrouve un impôt de 1 % sur les bijoux  en or et en diamants.

Un rapport de son ministère affirme ainsi que 80 % de l’or acheté en Inde est acquis par 20 % de la population la plus riche, qu’il s’agit donc de taxer.

Les bijoutiers affirment que ce nouvel impôt supplémentaire pourrait réduire la demande mettant ainsi un frein au prix du lingot mondial, valeur refuge intemporelle.

Ketan Shroff, porte-parole de l’Association des lingots et bijoutiers d’Inde affirme ainsi que cet impôt supplémentaire va faire tomber le marché de la bijouterie au point mort et au moins 10 millions d’artisans qui travaillent dans ce secteur d’activité pourraient perdre leur emploi.

Cette menace est prise très au sérieux car en 2012, le gouvernement avait déjà mis en place un impôt spécial qu’il avait dû rapidement retiré à cause d’une grève des artisans bijoutiers.

Praveenshankar Pandya, directeur du Gem & Jewellery Export Promotion Council, a ainsi annoncé qu’une réunion était prévue avec le Ministre des Finances pour que cet impôt supplémentaire soit abandonné.

Parallèlement le marché illégal de l’ or est en constante augmentation. En effet, depuis que les acheteurs doivent transmettre leur numéro d’imposition lorsqu’ils achètent une grande quantité d’ or, le marché noir du roi des métaux n’a cessé de croître.

A cause de différentes taxes, les bijoutiers doivent traiter avec un nombre incalculable d’agences gouvernementales différentes affirme Aditya Pethe, le directeur de la bijouterie Waman Hari Pethe. Il ajoute encore que pour un bijoutier, ça devient très difficile de respecter toutes les règles d’impôts spéciaux imposées.

Une demande déjà en baisse

Les ventes de bijoux en or ont chuté au cours des deux derniers mois en Inde. Cette baisse s’explique par des prix à la hausse et l’attente des consommateurs qui espéraient une baisse des taxes d’importation.

Cette tendance à la baisse a obligé certains importateur à offrir une réduction allant jusqu’à $ 53 sur l’once d’or pour liquider les stocks.

L’annonce de Arun Jaitley a donc surpris plus d’un acteur du marché. Nombreux étaient ceux qui espéraient une baisse des taxes, ils se sont à l’inverse confrontés à un maintien des taxes ou à diverses augmentations comme par exemple celle sur l’importation du lingot d’ or qui va passer de 8 % à 8,75 %.

Les prix de l’ or sur le marché local ont logiquement bondi de 1,4 % dès l’annonce de Jaitley a été rendue public tandis que l’action des principaux bijoutiers comme Gitanjali Gems et Titan Company ont chuté.

Source

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.