L’or, le SDR et le BRICS

Gold coins.Lundi dernier, une réunion organisée par l’Official Monetary and Financial Institutions Forum (OMFIF) a eu lieu à Washington, pour discuter de la future relation possible de l’or avec le Special Drawing Rights (SDR).

Le DTS est un instrument de réserve international créé par le FMI en 1969 pour compléter les réserves officielles existantes des pays membres. Sa valeur est basée sur un panier de quatre monnaies internationales clés, et les DTS peuvent être échangés contre des devises librement utilisables.

A la date du 17 Mars 2015, 204 milliards de DTS ont été créés et attribués aux membres (équivalent à environ 280 milliards).

Inscrite aussi à l’ordre du jour, l’intégration du renminbi chinois, qui semble devoir être inclus de manière certaine dans le panier du DTS à la révision de cette année, sauf si les États-Unis n’essaient de le bloquer.

Le renminbi et l’or dans le SDR

Ce n’est pas la première fois que le sujet est soulevé. Le président de l’OMFIF, Lord Desai, avait déjà écrit un article sur le SDR et l’or après la dernière réunion qui s’est tenue il y a quatre ans.

L’intégration du Renminbi dans le DTS a été rejetée en 2010 en raison de la liquidité insuffisante, et devrait être reconsidérée cette année.

Desai a mentionné, dans son document, les difficultés d’inclure l’or dans le SDR, car l’or n’est convertible avec aucune des devises qui constituent le SDR.

L’insertion de l’or dans le SDR, rendra toutefois sa conversion possible par des moyens détournés. Il convient de souligner que si l’or est inclus dans l’arrangement DTS, il ne pourra cependant pas être durable tant que les grandes banques centrales insistent sur l’impression de l’argent comme remède économique. Cependant, la position de la Chine à l’égard de l’or et sa propre monnaie pourrait être une autre affaire.

La Chine mise sur l’or pour fragiliser le système financier occidental

Le gouvernement chinois a certainement accumulé une grande quantité d’or pour augmenter ses réserves et elle a également encouragé ses citoyens à en posséder.

Nous pouvons donc être certains que la Chine voit le rôle monétaire de l’or et en même temps, elle fait pression pour que le renminbi soit inclus dans le panier du DTS.

Il ne fait aucun doute, en lisant les journaux du FMI de la dernière révision du DTS en 2010 que le renminbi ne remplit pas les critères d’intégration aujourd’hui.

Donc les questions sont les suivantes : les pays développés qui dominent la composition du FMI, permettront-ils l’inclusion du renminbi ? Les Etats-Unis qui ont traîné les pieds en donnant à de la Chine et aux autres nations BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) une plus grande participation dans le FMI, relâcheront-ils et permettront-ils ces réformes qui ont été acceptées par les autres membres en 2010 ?

Les Américains bloquent toutes les réformes qui menacent l’hégémonie du dollar américain, mais l’Asie a lancé une attaque massive pour son indépendance financière avec la création de l’Asian Infrastructure Investment Bank (AIIB) qui rallie de nombreux pays depuis sa création.

La réforme du FMI pourrait devenir la prochaine menace pour la domination du dollar. Et si l’Amérique ne recule pas sur le FMI et le SDR, elle n’aura pas de position de repli; La Chine d’autre part a encore quelques atouts dans sa manche.

L’un des atouts est l’or et l’autre est son rôle dans une organisation rivale établie par les BRICS. La New Development Bank (NDB) est l’une des dernières étapes, créée à cause de la frustration des pays émergents qui considèrent le FMI un club privilégié des pays développés. La NDB pourrait créer sa propre version de SDR en s’alignant avec l’or.

La raison que ceci marcherait est très simple. Les membres BRICS ne sont pas encombrés par le fardeau du coût de l’État-providence moderne, et pourraient exercer la contrainte monétaire exigée pour lier leurs monnaies à l’or, en mettant en place un système d’échange entre les banques centrales des pays membres du style Bretton-Woods pour stabiliser leurs monnaies.

Ce serait un scénario idéal pour les investisseurs sur l’or, mais le BRICS devra remédier à un problème majeur qui est d’avoir suffisamment de réserves en or. Et si ces pays s’alignent sur l’or, alors le prix du métal jaune augmentera considérablement et créera un cercle vicieux puisque ces pays auront besoin d’acheter de l’or en grande quantité. La seule manière de le faire est de vendre leurs dollars américains en échange de l’or.

Ce sont juste des prévisions, mais une chose certaine est que la fin de la domination globale du dollar américain est proche. On voit une tendance très forte que l’or pourrait redevenir la nouvelle monnaie ultime et les conséquences économiques bouleverseront tout le système financier.

On risque d’assister à une refonte complète de ceux qui ont le monopole du système financier et ceux qui doivent juste obéir aux décisions des puissants.

On peut imaginer un monde où la Chine, l’Inde et le Brésil domineront le système tandis que les pays occidentaux seront obligés de suivre la cadence que cela leur plaise ou non.

Source

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.