La banque centrale américaine ne possède pas de réserves d’or

Contrairement à une idée reçue, il faut savoir que la banque centrale américaine, la Fed, ne possède pas de réserves d’or. C’est ce que nous apprend un récent entretien entre Scott Alvarez, l’avocat de la banque fédérale américaine, et le Dr Ron Paul, président du conseil.

En effet, suite aux réformes de 1934, la Fed a transféré l’or qu’elle détenait au Trésor américain, en échange de certificats d’or. Mais, bien que ces certificats aient été émis en échange de l’or, ils n’en représentent pas une certaine quantité. Les dits certificats sont en fait des documents comptables représentant une somme en dollars calculée sur la base du taux légal de l’époque.

Suite à la réforme de 1934, avec la loi « Gold Reserve Act », la Fed a dû transférer la propriété de ses réserves d’or au Trésor américain. Et celui-ci, en échange, a fourni à la Fed des certificats d’une valeur monétaire correspondante au prix de l’once d’or de l’époque, soit 20,67$. Depuis, l’or a été réévalué une première fois à 35$ l’once en dévaluant le prix de la monnaie américaine de plus de 42%. Puis, en 1972, pour passer à 38$, ce qui s’est traduit par 822 millions de dollars crédités sur le compte du Trésor, en recettes diverses, pour refléter cette hausse. Et enfin en 1973, pour passer à 42,22$ à, cette fois-ci 1,157 milliards de dollars qui ont été crédités sur le compte du Trésor. Aujourd’hui la Réserve fédérale possède donc 11,16 milliards de dollars en certificats d’or et le Trésor un stock de 8133,5 tonnes d’or, mais encore d’une valeur basée sur 42,22$ l’once.

Comme ces certificats ne sont pas échangeables contre de l’or mais contre des dollars, on peut considérer qu’ils reflètent plus la monnaie émise par les États- Unis et les dollars détenus par le Trésor qu’une valeur en or. Tout en sachant que le Trésor américain peut, quand il le souhaite, les racheter contre la somme correspondante en dollars. Il n’y a que si le Trésor se retrouvait dans l’incapacité de payer la somme en dollars que la Fed aurait accès à l’or. C’est d’ailleurs à titre de garantie des certificats que le Trésor américain a transféré un montant de 11,1 milliards de dollars en septembre 2010. Cette demande de devises risque d’augmenter significativement si le Trésor décide de réévaluer son or. Une réévaluation permettrai donc au Trésor d’imprimer de nouveaux certificats, et à la Réserve fédérale d’obtenir un nombre encore plus important de dollars. Mesure tout à fait envisageable au vu des sommets atteints par le prix de l’or sur le marché, et des récentes difficultés rencontrées par le Trésor en raison du plafond de la dette et d’une possible insolvabilité.

Cette révélation implique que la Fed ne fasse apparaitre sur son bilan que le total des certificats basés sur la valeur de 42,22$. Et, comme elle n’a pas de droit sur l’or détenu par le Trésor, le dollar n’a en fait pas d’autre appui que le dollar lui-même. La Fed dispose donc de beaucoup moins de moyens et d’actifs pour mener une politique monétaire générale. On imagine donc facilement le poids que peut avoir le Trésor sur la Réserve fédérale, et sur sa politique monétaire.

Regardez le débat entre Alvarez et Ron Paul à propos de l’or de la banque centrale américaine – En anglais

Regarder l’audition en entier

 

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.