Il y a plusieurs cours du diamant

Lorsque l’on s’interroge sur le cours du diamant, il est une précision qu’il convient d’apporter à la question: de quel diamant s’agi-t-il ?

Bien évidemment, comme chacun le comprend intuitivement, le cours du diamant dépend de sa taille, et la valeur d’un carat de diamant n’est pas la même selon qu’il s’agit d’une pierre de petite taille ou d’un gros « caillou ».

Ce qui donne son prix à une pierre précieuse est sa rareté, et un gros diamant est plus rare qu’un petit.

Le cours du diamant d’une pierre de 10 carats n’est pas dix fois plus élevé que celui d’un autre de 1 carat, mais bien davantage, comme le montre le graphique ci-dessous, qui reprend les cours du diamant de ces cinq dernières années (extrait de http://www.pricescope.com/diamond-prices/diamond-prices-chart ).

cours-du-diamant

On y voit évoluer le cours du diamant au fil du temps, avec comme toujours des variations dont les causes sont évidemment multiples, dépendantes de facteurs tels que des difficultés d’approvisionnement, les rivalités entre sites de production, les modes, la concurrence d’autres investissements comme l’or et même parfois une politique sciemment calculée de la part des diamantaires.

On peut lire sur ces tracés une évolution très nette dont le principal moteur semble bien être la crise: alors qu’en 2008 le carat de gros diamants voyait son prix logiquement très surévalué par rapport aux plus petits, cette tendance a disparu en 2012 au profit de pierres de taille inférieure.

Le cours du diamant volumineux a rejoint la moyenne de celui des autres, ou plus exactement il a été rattrapé par les autres.

On note également la perte de vitesse des tout petits diamants, qui décrochent nettement depuis 18 mois, peut-être concurrencés par les diamants synthétiques dont la qualité ne cesse de s’améliorer.

diamond-achatUne explication possible du resserrement des prix que l’on observe depuis peu pourrait bien être le coût de la main d’œuvre.

Il est beaucoup plus long de tailler dix pierres de 1 carat que d’en tailler une seule de 10 carats, et la rareté de cette dernière compense de moins en moins le surcoût du travail apporté par les dix plus petites.

Il semble également que le diamant devienne de plus en plus, à l’instar de l’or ou de l’argent, un investissement permettant de se prémunir contre la constante dévaluation de la monnaie fiduciaire.

Dans une telle optique, la taille des diamants achetés présente moins d’importance, et la seule possession des pierres suffit à assurer la pérennité du placement.

D’autre part, l’arrivée sur le marché d’investisseurs débutants se lançant prudemment ou d’autres moins fortunés peut expliquer la demande croissante de diamants de petite taille.

La montée en flèche de la vente par internet n’est certainement pas étrangère à ce phénomène, car elle s’adapte parfaitement à ce type d’achats.

Les cours du diamant sont donc, plus qu’un simple ensemble de tracés sur un graphique, un signe supplémentaire de la recherche de valeurs refuges de la part d’investisseurs inquiets de leur avenir.

Comme ceux de l’or, ils pourraient bien s’envoler prochainement vers les sommets.

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.