Le Parlement européen approuve l’usage de l’or

Si vous vous demandiez pourquoi l’Europe exerce tant de pression sur la Grèce pour qu’elle fournisse du collatéral afin d’obtenir certains prêts, l’accord unanime du ECON (Comité du Parlement européen sur l’économie et les finances) de laisser les contreparties accepter l’or comme collatéral démontre, si besoin en était, à quel point l’or représente une valeur fiable en tant que liquidité.

Ce vote donne plus de force à l’idée qu’il est bon d’avoir d’autres formes d’actifs comme collatéral. Selon Natalie Dempster, directrice des affaires gouvernementales au World Gold Council, cet accord du ECON devrait pousser le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne à inclure l’or dans leurs prochaines négociations de l’EMIR (European Market Infrastructure Regulation) à venir en juillet.

La demande du marché à utiliser l’or en tant que collatéral se développe depuis quelque temps déjà. À la fin de 2010, ICE Clear Europe, une importante chambre de compensation d’Europe dans les marchés dérivés, a été la première à accepter l’or comme collatéral. En février 2011, J.P. Morgan devint la première banque à accepter les lingots d’or. Les Bourses à travers le monde, comme le COMEX, acceptent maintenant l’or comme collatéral pour certains échanges, et la chambre de compensation LCH Clearnet, basée à Londres, a signifié son intention de faire de même, aussitôt qu’elle en aura l’autorisation.

Le Parlement européen approuve l’usage de l’orNatalie Dempster : « De plus en plus, les régulateurs des pays du G20 exigent que les échanges soient complétés sur les Bourses et, avec les difficultés au niveau mondial qui enlèvent de la crédibilité aux autres formes de collatéral, nous nous attendons à une demande plus forte des chambres de compensation, des Bourses et des banques d’investissement pour que l’or soit utilisé comme collatéral. »

Cet accord, d’un autre côté, fait renaître les craintes de confiscation de l’or, comme cela était arrivé sous l’administration Roosevelt en 1930…

Certains voient même dans cet accord une sombre machination des banquiers afin de s’approprier les richesses de la Grèce… et puis ensuite de leur faire des prêts « humanitaires », pour en faire, avec leurs descendants, des esclaves d’une dette permanente.

Mais, sans aller jusque là, il demeure que, si l’or vient qu’à servir de plus en plus de collatéral, il deviendra par le fait même saisissable, au même titre que n’importe quel actif. Il conviendra donc d’être extrêmement vigilant si on possède de l’or, même à titre de petit investisseur. Il faut garder en tête que la valeur de l’or augmentera toujours avec le temps, tandis que celle de toute monnaie en perdra. Donc si, par exemple, votre collatéral consiste en une propriété, elle est évaluée en monnaie et, si sa valeur en monnaie n’augmente pas considérablement avec le temps, sa valeur réelle n’augmentera pas vraiment.

D’une façon ou d’une autre, cette ouverture à grande échelle de l’or comme collatéral entraînera sans doute d’intéressants développements… c’est à suivre.

Toutes les informations présentes sur www.47carat.com sont fournies à titre indicatif.

www.47carat.com ne serait être tenu pour responsable en cas de mauvaise utilisation des informations issues de www.47carat.com.